mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Trophée Chabannes : Après la flamboyance, la résistance !
Trophée Chabannes : Après la flamboyance, la résistance !
9 Juillet 2012 | France

Sorties sous les vivats d’une salle Michael Guigou la veille, les jeunes Françaises ont du changer de mode de fonctionnement pour prendre le pas sur une équipe des Pays Bas qui avait en travers de la gorge ses errements de la veille. Après le jeu superbe face à l’Allemagne, la troupe d’Onofre Cuervo a du sortir le bleu de chauffe pour finalement sortir vainqueur d’un match très indécis.

Tout le monde dans l’entourage des Bleuettes annonçait ce match comme la finale avant l’heure du tournoi. Ce fut bien le cas, car avec cette victoire aux forceps, la France est assurée de remporter ce 19° Trophée Corine Chabannes et ce face à une vraie opposition de grand standing. Mais que cela fut dur. La veille on avait eu une base arrière virevoltante, marquant, servant des pivots très efficaces, des ailières qui profitaient parfaitement des erreurs adverses pour filer comme des flèches au but et le tout couronné par une défense mobile et joueuse qui gagnait ces coups presque à chaque fois. Face à des Pays Bas bien armé et surtout ayant beaucoup d’heures de travail en commun, rien ne s’est vraiment déroulé comme prévu.

On attendait une 5-1 homme à homme, les Bataves vont servir chaud une 6-0 de fer, on attendait des prises de risques en 1x1 après des mouvements repérés, les Oranges vont sortir une base arrière très performante à 9m et tout cela mettait complètement cul par-dessus tête les vérités des Françaises. Dans le dur dès l’entame de match, elles vont même être à deux doigts de couler complètement en première période. La base arrière ne trouvait pas ses marques, butant sur des gardiennes adverses très vigilantes, les pivots étaient surveillés comme le lait sur le feu et n’avaient aucun espace, tandis que les flèches françaises butaient elles aussi sur des tirs d’aile un peu forcés mais souvent seules solutions « valables ». En face la détermination et la réussite étaient maximales, on était loin de la relative suffisance dans le match face à la Norvège et la France piochait pour trouver quelques espaces en jeu rapide ou en 1x1. Heureusement, peu à peu la défense arrivait à s’adapter au jeu des arrières bataves. On ne pouvait s’appuyer sur les forces de la veille, on allait sortir la machine de combat. Arrachant chaque but comme un petit retour à la lumière les Françaises finissaient par revenir sur les talons de leurs adversaires à la pause.

Et la prise de pouvoir attendue n’allait pas se faire attendre. Toujours aussi lucide dans le jeu, Maelle Chalmandier enquillait les jets de 7 mètres obtenus par des pivots enfin dominateurs, Nelly Plazanet réglait la mire sur le côté gauche et même si la cohorte de gauchères avait tendance à casser du bois malgré une chaleur étouffante, il y avait les jambes de feu de Kim Andretti replacée sur l’aile gauche pour marquer et faire sortir ses vis-à-vis. Et à force de subir les jambes des Bleuettes, elles qui en avaient de moins en moins, les Hollandaises craquaient dans le money time, alors que la France avait eut vraiment de grosses occasions de s’éviter un final crispant pour tout le monde. Mais entre les rotations et le refus de perdre, les Françaises avaient en magasin les deux armes nécessaires à leur victoire. Pour le jeu fluide et flamboyant, on attendrait mardi face à la Norvège, là elles avaient su faire preuve d’autres qualités essentielles au handball, la solidarité et la combativité.

A Apt, Gymnase Michael Guigou
Le dimanche 8 juillet à 16h30
France - Pays-Bas : 31 - 28 (Mi-temps : 15-16)

400 spectateurs
Arbitres :
Melles Coralie Cochard et Victoria Hery (France)

Statistiques du match
FRANCE
Joueuses :
LEPERE JESSIE 1but, TOUBLANC ALICIA, STEPHAN AUDE 1 but, DEWEZ ELOISE 3 buts, BEAUFILS LEA 3 buts, GRIMAUD MANON 1 but, LORRILARD MATHILDE, EUPHRASIE AUDE, ANDRETTI KIM 2 buts, BOUCHARD KIMBERLEY 1 but, MINKUE MEYE OMBRETTA 2 buts, CHALMANDIER MAELLE 8 buts, PLAZANET NELLY 7 buts, FEHRI SOPHIA 2 buts.
Gardiennes : MERCIER EMMA et PANNEQUIN MORGANE

PAYS-BAS
Joueuses :
ZANDVLIET ALETTA, VAN HULTEN LISAN 1 but, HAGGERTY TAMARA 1 but, VAN BUREN TESS 5 buts, BAAS ELLIS 1 but, NOORDINK ANNIKA 5 buts, BOONKAMP DANIQUE 1 but, MEIJER JILL 2 buts, VAN ZIJL TESSA 2 buts, AMEGA DELAILA, ZENGERINK ROMY 1 but, RIJKS FENNE 2 buts, VAN ROSSUM HANNE 2 buts, ZWINKELS ANOUK 5 buts.
Gardiennes : DUIJNDAM RINKA, ZENGERINK ROMY et BAKKER RENATE

© François Dasriaux
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités