mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Limoges veut désormais prendre son temps
Limoges veut désormais prendre son temps
8 Février 2013 | National > Nationale 1M

Auteur d'un début de championnat poussif, Limoges, pensionnaire de N1, a depuis redressé la barre en enregistrant 5 victoires d'affilée fin 2012. Revenu à une place plus conforme (6ème ex-aequo) après avoir battu Rezé, le club du Président Aubard a l'objectif de terminer sa saison à la meilleure place possible... avec un top 5 encore et toujours à sa portée. Retour sur cette première partie de saison avec le coach du LH 87, Nenad Stanic.

Nenad... avec le recul, pensais-tu vivre un début de saison aussi difficile ?
Non. La première chose à savoir, c'est que nous avons changé l'effectif avec pas moins de 7 nouveaux joueurs. Je ne connaissais pas les nouveaux et j'ai perdu notamment mon capitaine. Lors de la préparation, j'ai peut-être été dur avec mes joueurs. On a eu d'abord du mal à jouer ensemble... ça s'est tout de suite vu face à Rezé dès la première journée où on a cumulé 23 pertes de balle. Le second élément à prendre en compte, c'est notre calendrier avec un voyage à Asnières puis la venue de Saran et des matchs compliqués à Libourne et contre Bordeaux. Il a donc fallu du temps mais au fur et à mesure, les choses se sont améliorées.

Au départ, tu as connu quelques difficultés au sein de ton groupe?
Oui, notamment avec Jonathan Roby qui a d'abord eu du mal à assumer un rôle de leader. Les autres ont pris leur part de responsabilité, Jonathan s'est ensuite mis intelligemment au service du groupe. Et depuis aucun problème, le collectif s'est ressoudé. De mon côté, j'ai simplifié les projets et je me suis mis à disposition des joueurs pour un travail individuel... essayer de redonner la confiance à chacun. Le seul moyen de sortie de crise, c'est de continuer à bosser, d'accepter la charge de travail. Parrallèlement, on a aussi intégré Anthony Lambert qui est arrivé comme joker médical. Et on a de fait enchaîné cinq victoires et un match nul.

Comment expliques-tu une reprise début 2013 plutôt en demi-teinte ?
On a repris les entraînements très tôt, le 27 décembre. J'ai senti un relâchement, on n'avait pas de gnac... notamment face à Saintes lors de la reprise. On a existé 10 minutes et puis c'est tout ! 19 pertes de balle et la même image que celle du début du championnat. Le jeu n'était pas au top.

D'où un match capital gagné à Rezé ?
Oui, une victoire importante. D'abord parce qu'on se souvient de l'aller. Rezé n'était pas facile à contrer... beaucoup de jeu au-près, des Rezéens qui s'engagent dans les intervalles ou débordent facilement. C'est une formation qui résiste malgré les défaites en cascade. On a eu le mérite de prendre ce match avec beaucoup de sérieux. On savait que si l'on dominait la première mi-temps... au fur et à mesure, Rezé allait lâcher. Comme tout le monde a gagné, c'était important pour nous de l'emporter chez le dernier pour se stabiliser dans le milieu de tableau.

Quel est ton objectif sur cette seconde partie de saison ?
C'est évidemment assurer d'abord le maintien. Tous les matchs en février et début mars sont face à des concurrents directs que l'on doit mettre derrière nous. Et si on gratte quelques points à l'extérieur, on peut se retrouver rapidement à la 4ème ou 5ème place.

Après une fin de cycle l'an dernier, cette saison est-elle pour Limoges une transition en attendant de voir plus haut ?
L'objectif à long terme du club, c'est de monter en Pro D2. On a essayé d'abord de façon "bric à brac" de monter à l'échelon supérieur mais ça ne tenait pas la route. Depuis, on a signé des joueurs de LNH avec désormais la volonté de travailler avec eux sur la durée. La structuration du club continue avec l'envie de mieux accueillir le public et les partenaires. On a d'ailleurs obtenu l'assurance d'avoir une salle digne de N1 en 2014.

Et ton équipe... au-delà de 2012/13 ?
En rajoutant quelques joueurs au groupe déjà existant, on peut être une équipe qui tient la route la saison prochaine en haut de tableau. Le seul problème, c'est compliqué d'avoir des ambitions quand il n'y a qu'une équipe qui monte.

Pour terminer, un petit focus sur certaines individualités qui sont sorties du lot, à commencer par le gardien Zoltan Vass...
Je n'ai jamais eu un joueur aussi professionnel que lui. Il a beau avoir 30 ans, il en veut toujours plus. Il travaille beaucoup sur la vidéo. C'est vraiment une bonne pioche ! Au départ, j'avoue avoir eu du mal à le gérer... à savoir que je privilégiais le temps de jeu alterné la saison dernière... mais désormais, dès que Zoltan a eu un peu de difficultés, je ne me précipite plus pour le changer.

L'autre belle surprise, c'est l'ailier Samir Benabid, meilleur buteur du LH87...
C'est effectivement une bonne surprise. Il est très percutant sur la fin des montées de balles, efficace sur les jets de 7 mètres. C'est un joueur qui tente toujours de perturber le gardien adverse, un ailier plutôt atypique. Et en plus, il défend pas mal au poste de n°2. Certes, il est un peu limité physiquement mais je suis persuadé que Samir peut progresser encore.

© Davy Bodiguel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités