mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Nantes est un Européen convaincu
Nantes est un Européen convaincu
17 Mars 2013 | Europe

Coupe EHF - Tour principal. En ayant vite pris la poudre d'escampette au tableau d'affichage, Nantes s'est rendu la tâche facile face à Bacau. Certes pas de gros écart à l'arrivée mais le HBCN se qualifie avant tout pour un tout premier quart de finale de Coupe d'Europe.

3 jours après son exploit face au PSG, le "H" embrayait sur un second rendez-vous consécutif à Beaulieu. Un match de Coupe d'Europe abordable face à Bacau, club Roumain que la formation de Thierry Anti avait battu au match aller. Si la fatigue était l'une des composantes à prendre en compte côté Nantais, les coéquipiers d'Arnaud Siffert n'y pensaient guère dès l'entame (4-1, 5'). Autour d'une défense mobile et agressive, les Nantais récitent leur handball. Comme face à Paris, Alberto Entrerrios distille les bons ballons en attaque placée, le "H" prend d'entrée les clés du match (7-3, 9'). L'occasion pour les remplaçants, Gunnar Jonsson, O'Brian Nyateu ou encore Michele Skatar, de s'essayer avec succès face au but du pauvre Tevadze (11-6, 14'). "On enchaîne les matchs, je me suis forcé à faire tourner l'effectif... pour éviter surtout les blessures. Il fallait que je compose avec le score... pas forcément facile à manager. Il n'y a pas de blessure à déplorer et c'est le 12ème match de notre série... Je suis content" indique Thierry Anti.

Trop timorés, les Roumains sont bien loin du niveau de la première mi-temps du match aller, seul Marius Novanc au pivot trouve régulièrement la faille dans le dos de l'arrière-garde Nantaise. Comme contre Paris, Frédéric Dole profite lui aussi des espaces pour accroître la confortable avance Ligérienne (14-8, 21'). Les quelques infériorités et immanquables ne bousculeront pas les certitudes Nantaises de cette belle première période. Nantes accuentue même son bonus en usant et abusant de décalages audacieux, Mathieu De la Bretèche et Valero Rivera sont les premiers servis pour valider une domination outrageuse à la mi-temps (20-13, 30'). "Une première mi-temps offensive... très propre, face à une équipe qui avait quelques absences. On les a décroché dans le deuxième quart d'heure, c'est bien" souligne ici le technicien Nantais.

Mal organisé en défense et peu inspiré en attaque placée, Bacau doit réagir au retour des vestiaires. Le club Roumain n'en prend décidemment pas le chemin. La faute à la bonne rentrée des nouveaux venus Stefan Vujic et Marouène Maggaiez. Mainmise totale du "H" et tendance accentuée par Jorge Maqueda, l'Ibère rigoureux enfonce le clou (24-15, 35'). +11 à la 38ème minute, le "H" sait qu'il faut perséverer dans cette voie. Les partenaires de Valero Rivera connaissent l'importance du goal-average général, un paramètre qui peut permettre de terminer parmi les meilleurs 2èmes sur l'ensemble des groupes... et ainsi prendre directement part au final four de la compétition sans passer par la case du quart de finale.

Mais la fatigue se fait sentir durant le dernier tiers du match : moins de mobilité et du déchet à foison sur le front de l'attaque Ligérienne... Bacau et Marius Novanc réduisent la marque (26-19, 44'). Le pivot Roumain, buteur n°1 de son équipe, se fait exclure de façon définitive à l'entame du dernier quart d'heure... une aubaine pense t'on pour le "H". Mais les Violets piochent dans leurs réserves (29-23, 51'). Entre fatigue et déconcentration, les nombreuses passes mal assurées ne permettront pas aux Nantais d'approcher les +10 (32-26, 56'). Bien au contraire, Bacau réduit l'écart dans le money-time.

"On n'a pas réussi à maintenir un écart qui je l'espère ne sera pas nécessaire lors du décompte final. On a normalement notre destin entre nos mains... Il va nous falloir aller gagner à Istanbul". Au soir de ce succès, Thierry Anti se voulait d'ailleurs philosophe. Aujourd'hui, l'essentiel est ailleurs pour ce HBCN content d'abord de goûter prochainement au premier quart de finale Européen de son histoire. "Pour une seconde participation, c'est un moment historique" savoure le coach Nantais. "L'année dernière, lorsque l'on a commencé la compétition, j'aurais signé de suite pour un quart de finale... j'aurais même donné ma chemise".

A Nantes, Palais des Sports de Beaulieu
Le dimanche 17 mars 2013 à 17h00
HBC Nantes - Stiinta Municipal Dedeman Bacau : 32 - 27 (Mi-temps : 20-13)
4.500 spectateurs
Arbitres :
MM. Marco DI DOMENICO & Lorenzo FORNASIE (Italie)

Nantes
Gardiens : Siffert (10 arrêts), Maggaiez (8 arrêts).
Joueurs de champ : Rivera (8/9 dont 5/6 pen.), Dole (4/5), Entrerrios (3/4), Jonsson (3/4), Maqueda (3/7), Vujic (3/4), De la Bretèche (2/4), Sayad (1/1), Gharbi (2/2), Nyateu (2/3), Skatar (1/2), Feliho, Fernandez, Mourioux.

Bacau
Gardiens
: Grigoras (5 arrêts), Tamas (3 arrêts), Tevzadze (3 arrêts) , Liszkai (2 arrêts).
Joueurs de champ : Bondar (6/9 dont 1/1 pen.), Novanc (4/5), Dospinescu (4/5), Voica (3/6), Da Silva Ferreira (2/5), Ghita (2/5), Rotaru (3/5), Bujor (1/2), Iancu (1/3), Ramba (1/1), Moya Florido (0/2), Paunica.

© Davy Bodiguel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités