mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Metz, c’est magique !
Metz, c’est magique !
17 Mars 2013 | Europe

Battues 26-19 en Russie, les Messines ont superbement réagi et se qualifient pour la demi-finale de la Coupe EHF. Grandiose.

Emportées par la fougue d’Astrakhan il y a huit jours (26-19), mais également flouées par un arbitrage partial, les coéquipières de la valeureuse Nina Kanto ont magnifiquement redressé la situation et se sont imposées avec panache par quatorze buts d’écart (33-19) samedi soir. « On a gagné avec notre coeur » reconnaissait d’ailleurs la capitaine. « Quand on défend comme ça, rien ne peut nous arriver », ajoutait le président Thierry Weizman.

Pourtant, la tension était à son paroxisme dans des Arènes archi-combles (4675 spectateurs) quand les Russes prenaient la tête (5-6 à la 10e). De huit buts à remonter, l’écart montait alors à neuf unités! « En développant notre jeu et en défendant très bien, Astrakhan n’a jamais pu s’exprimer », analysait l’entraîneur Sandor Rac. Car Metz jetait alors toutes ses forces dans cette bagarre homérique, à l’image d’une Gervaise Pierson (21 arrêts, dont 1 penalty) impériale dans sa zone. « C’est rassurant de pouvoir compter sur elle, confiait le coach, tout sourire. On le savait, notre gardienne était la clé du match. »

Dans le sillage de son dernier rempart, le club lorrain mettait soudain une pression dingue en défense et percutait en attaque. Ognjenovic, Liscevic, Andryushina, Gonzalez-Ortega et autres Luciano, Pidpalova ou Piéjos enfonçaient le clou avec force gourmandise. Le tableau d’affichage s’affolait, les spectateurs croyaient rêver devant tant d’audace et d’envie.

Au buzzer, les Messines pouvaient laisser éclater leur joie par quelques pas de danse de la meilleure veine tandis que le public leur réservait une ola digne des plus grands exploits du hand français.

Au prochain tour, les Mosellanes seront opposées aux Roumaines de Zalau (match aller à Metz le 7 avril, retour une semaine plus tard). On en salive déjà !

© Lionel Willems

METZ - ASTRAKHAN : 33-19 (17-9)
4675 spectateurs.
Arbitres : Mmes Duta et Florescu (Rou).
Exclusions à Metz : Piéjos (12e), Luciano (26e), Ognjenovic (28e)
à Astrakhan : Peche (24e), Eric (29e), Peche (33e).

METZ. Gardiennes : Pierson (1re à la 60e, 21 arrêts dont 1 pen), Glauser. Les marqueuses : Prudhomme (2/3), Kanto (2/3), Zaadi (0/1), Andryushina (5/8), Baudouin (0/1 pen), Piéjos (3/3), Broch (1/1), Ognjenovic (4/8 dont pen 0/1), Gonzalez-Ortega (3/4), Pidpalova (2/4), Liscevic (7/10), Luciano (3/3), Ngo Leyi (1/2), Tandjan.

ASTRAKHAN. Gardiennes : Knezovic (1re à la 47e, 8 arrêts dont 2 pen), Trusova (de la 48e à la 53ee), Anoshkina (53e à la 60e). Les marqueuses : Fanina (1/3), Vetkova (1/3), Yushchenko (5/8), Artsiukhovich (1/3), Rachiteleva (6/8), Sukhanova, Nikcevic (1/3), Yankouskaya (0/2), Matlashova, Sisenova, Eric (1/4), Bogdanova (2/4 dont 2 pen/2), Peche (1/3).

© Lionel Willems
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités