mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Espagne: l'Atletico Madrid a mis la clé sous la porte
Espagne: l'Atletico Madrid a mis la clé sous la porte
9 Juillet 2013 | Europe > Espagne

L'Atletico Madrid ne répond plus. L'acte de décès de la section handball du club omnisports de la capitale espagnole a été signé ce mardi matin en présence d'une partie de la famille. Une quinzaine de joueurs pros dont Xavier Barachet se retrouve sur le carreau. Libre désormais de tout engagement.

Après la disparition de AG Copenhague, l'an dernier, l'Atletico Madrid est le prochain sur les avis de décès. Ce qui était devenu inéluctable ces derniers jours a pris forme officielle ce mardi matin après que la direction du club madrilène ait rendu public un communiqué. La structure handball de l'Atletico ne poursuivra pas son activité, la société qui gérait le club et qui accuse une dette d'un million d'euros va être liquidée selon les procédures appropriées. Depuis qu'il avait quitté Ciudad Real pour la capitale madrilène, le club n'a jamais pu retrouver son lustre d'antan et surtout un équilibre financier. La conjoncture économique de l'Espagne en général et les choix stratégiques de Domingo Diaz de Mera, le président de "l'Atle" n'ont fait que détériorer le climat. Au point que le Trésor espagnol a tiré la sonnette d'alarme et annoncé indirectement la fin de l'histoire. C'est désormais une course contre la montre qui va être engagée car la disparition d'un monstre sacré du handball espagnol (trois Ligues des Champions, 16 titres en Liga Asobal, notamment sous l'entité Ciudad Real) a des répercussions sur tout le handball européen.

Xavier Barachet... retour en France ?

Quid des meilleurs joueurs de l'équipe et de l'entraîneur Talant Dujshebaev ? Tous sont désormais libres de tout engagement et certains ont déjà pris les devants. Parmi eux, Xavier Barachet se retrouve dans une posture très délicate. L'arrière droit français vient de vivre une 2ème partie de saison blanche puisque le 25 mars dernier, il s'est fait opérer de l'épaule gauche pour en finir avec une douleur qu'il traînait depuis les Jeux de Londres. L'international français ne doit reprendre l'entraînement qu'en octobre prochain. Il est à Madrid depuis l'été dernier, après avoir signé un contrat jusqu'en 2016. D'ailleurs, la 1ère saison (2011-2012), face à la concurrence existant déjà sur son poste (avec Lazarov et Guardiola qui ont depuis, quitté la capitale) Xavier était resté à Chambéry... en prêt. Il est désormais fort peu probable que le champion olympique poursuive son aventure espagnole. Un retour en France peut être envisagé... oui, mais où ?

A Dunkerque qui cherche un remplaçant à Sébastien Bosquet mais qui doit trouver une rallonge budgétaire pour étoffer son effectif (un rendez-vous est programmé ce vendredi midi entre Jean Pierre Vandaele, le président de l'USDK et Michel Delebarre, le maire de la cité dunkerquoise) ? A Paris où Marko Kopljar et Ásgeir Örn Hallgrimsson occupent déjà le côté droit de la base arrière et qui lorgne aussi sur Jakov Gojun (voir plus bas) ? A Montpellier qui a engagé le Slovène Jure Dolenec et fait passer pro Antoine Gutfreund, sans oublier Vid Kavticnik qui peut évoluer arrière ou ailier droit ? Le téléphone d'Andrej Golic, l'agent de Xavier est actuellement en surchauffe.

Le cas de Xavier Barachet n'est pas isolé

L'arrêt de l'Atletico Madrid va laisser d'autres joueurs talentueux sur le carreau. A commencer par Alexandre Dujshebaev, meilleur buteur de la Liga Asobal cette saison. En provenance de BM Aragon-Saragosse, il devait s'engager deux ans dans l'équipe dirigée par son père. Le champion d'Europe juniors et pilier de l'Espagne au prochain Mondial de la catégorie figure parmi les plus convoités. Kiel mais également Dunkerque ne sont pas insensibles à ses qualités. Autre élément intéressant: Julen Aguinagalde. Le téléphone du pivot de la Roja n'a pas arrêté de sonner ces derniers mois. Parmi les numéros affichés, celui de Nantes qui cherche un partenaire à Mahmoud Gharbi après le départ de Borja Fernandez pour le Qatar. Le jeune allemand Christian Dissinger (encore en convalescence après une opération du genou) et qui a a annoncé son départ de Schaffhouse (Suisse) ne prendra même pas le temps de chercher un nouvel appartement dans la capitale espagnole. Dès lundi, sur le site de handball-world, l'arrière gauche de 2.02 m a indiqué qu'il était choqué et qu'il envisageait d'autres pistes pour la saison à venir. Le demi-centre Joan Canellas pourrait avancer son transfert vers Hambourg. Initialement, le champion du Monde devait débarquer dans le nord de l'Allemagne en 2014. Son arrivée pourrait être précipitée. Effet de chaises musicales, le Croate Domagoj Duvnjak annoncé partant du club hanséatique l'été prochain pour Kiel, pourrait faire ses bagages plutôt que prévu. D'autres joueurs pourraient se rapprocher du PSG handball. Même si rien n'est encore signé, l'arrière droit-défenseur croate Jakov Gojun et l'ailer gauche Jonas Källman sont annoncés depuis quelques semaines comme recrues potentielles des champions de France. La période des soldes est loin d'être terminée. Le Vardar Skopjé et son milliardaire russe vont se régaler.

Des incidences sur l'Asobal et surtout, sur la Ligue des Champions

L'Atletico Madrid disparait donc des radars et laisse une place libre... en Liga Asobal. L'Academia Octavio Vigo et Bidasoa Irun (tiens, un revenant !) sont sur les rangs pour intégrer l'élite du championnat espagnol. La défection des madrilènes chamboule également l'organisation de la Ligue des Champions. Il va manquer une équipe dans le groupe B aux côtés de Kiel, Dunkerque, Kielce, Kolding-Copenhague et un qualifié. Dès lors, plusieurs solutions pourraient être envisagées. Soit l'EHF ne maintient plus le play-off particulier entre les Allemands de Hambourg et Berlin et au titre de vainqueurs de la Ligue des Champions, les anciens partenaires des frères Gille reprennent directement la place laissée vacante par Madrid. Un tirage au sort déterminerait l'affectation des deux équipes (soit le groupe B, soit le groupe D). Il y aurait ainsi, cinq clubs allemands dans le tour préliminaire de la LDC, de quoi faire grincer quelques dents...

Soit (et c'est peu probable), l'EHF permet aux deux finalistes et non au seul vainqueur du tournoi Wild Card (entre Szeged (Hon) Plock (Pol) Metalurg Skopje (Mac) et Montpellier) d'accéder à la prestigieuse compétition. Les répercussions du bazar espagnol ne font que commencer.

Les soldes madrilènes...

Rayon "Grand Luxe"
Alex Dujshebaev  - arrière droit  (notre photo ci-dessus)
Jonas Kallman  - ailier gauche
Julen Aguinagalde - pivot
Xavier Barachet  - arrière droit
Joan Canellas   - demi-centre
Jakov Gojun  - arrière gauche
Ivano Balic  - demi-centre
Christian Dissinger - arrière gauche

+ Talant Dujshebaev  - entraîneur

Rayon "La Farfouille"
Victor Alonso  - ailier droit
Marius Jurkiewicz - arrière gauche
Victor Vigo  - demi-centre
Alvaro Ferrer  - demi-centre
Pedro Rodriguez  - ailier gauche
Inaki Malumbres  - gardien
Alberto Val  - pivot
David Davis - ailier gauche
Adnan Sabanovic  - gardien

© Yves Michel
Partager
      Identification nécessaire pour ajouter une réaction
      Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
      (C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
      joueurs | équipe | actualités