mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Oissel - Caen : duel disputé jusqu'au bout !
Oissel - Caen : duel disputé jusqu'au bout !
28 Octobre 2013 | National > Nationale 1M

Ce dimanche dans une Kindarena archicomble (900 spectateurs) les Seino-Marins de la Créa Oissel se sont imposés au bout du suspense face à Caen.

Pour cette 3ème rencontre à domicile et 2ème derby régional consécutif, en plus de la victoire, les hommes de David Ruch avaient à cœur de bien démarrer pour s’éviter d’avoir à cravacher en seconde période. Dès les premières secondes, ils ont été au rendez-vous : un excellent Damien Rouault bien aidé par une défense compacte et solide, une attaque inspirée, des montées de balles et un jeu de transition efficace. Tout est en place, le début de match est à sens unique avec un trio Lambert-Bathori-Mancelle bien en jambes. Il n'en faut pas plus aux Bleus pour rapidement créer la différence.

Dans le premier quart d’heure, l’avantage est porté à +4 et sans certaines imprécisions, il aurait sans doute été plus conséquent. En face, les Caennais, qui ne devaient pas s’attendre à pareil accueil au vu des dernières sorties des Rouennais, s’en remettent dans un premier temps à Hamdi Mizouni pour limiter la casse. Ceci avant que l’entrée de Paul Laisney (7 buts au total) ne viennent équilibrer les débats en apportant du dynamisme et de la vivacité sur un côté droit amorphe en l'absence de Mohamed Habacha. Peu à peu, les Vikings, qui ont laissé passer l’orage, semblent reprendre pied dans la rencontre. Sans briller, ils exploitent les erreurs de locaux qui semblent se relâcher après 15 minutes probantes. La Créa Oissel qui aurait dû rentrer avec un avantage certain doit donc se contenter du plus petit des avantages : 15-14 à la pause.

Dès l’entame de la seconde période, les débats s’intensifient, la tension monte d’un cran dans les tribunes et sur le terrain avec des exclusions temporaires qui se multiplient : 4 entre la 30ème et la 36ème minute. Côté Bleu, les décisions arbitrales sont discutées et acceptées alors que côté rouge, les contestations deviennent systématiques. Il n’empêche que Caen ne lâche pas, revient et passe même devant quelques secondes (23-22, 41ème). A ce moment, David Ruch prend l’option payante de sortir Diawara peu en réussite pour relancer Rouault. Dans une atmosphère tendue, les Bleus plus sereins profitent du duo Sarni - Oliver qui prend le match à son compte (29-25, 53ème).

A ce moment, la Créa Oissel semble avoir pris un ascendant net sur la rencontre mais Caen, en modifiant sa défense revient une nouvelle fois. Dans le money time, tout reste possible. Caen pousse, la Créa résiste. Il reste moins de deux minutes à jouer, Caen peut égaliser sur un jet de 7m, Mory Diawara se relance en stoppant le shoot d'Omar Benali qui jusqu’alors en était à 7/7 dans cet exercice. La dernière minute est insoutenable, Maximilien Tike s’illustre à l’aile droite, Caen réagit par Capelle dans la foulée mais trop tard le score est acquis. 33-32, la Créa s’impose plutôt logiquement.

Côté Créa, on peut se satisfaire de cette victoire acquise, on regrettera le fait qu’il était possible de se faciliter la tâche pour connaître une fin de rencontre plus sereine. L’apprentissage continue. Côté Caennais, on pourra regretter un énervement coupable qui n’a pas permis de profiter au mieux de la baisse de régime adverse pour obtenir, à défaut des 3 points du hold-up, les 2 points du match nul.

Thomas Bachelier pour

Handzone
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités