mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Issy fait le dos rond et désarçonne l’UMBB
Issy fait le dos rond et désarçonne l’UMBB
11 Avril 2014 | Europe

Nanties de 7 buts d’avance qu’elles s’étaient octroyées au match aller à Issy, les filles de l’IPH ont parfaitement géré le match retour malgré un Mios – Bègles qui aura beaucoup tenté mais aussi craqué physiquement quand le match lui tendait les bras.

Les problématiques étaient diverses et variées pour les deux collectifs. D’abord le nombre, chaque camp pouvait compter ses valides et c’était vite fait surtout côté UMBB avec comme Issy 13 joueuses sur la feuille de match mais une N1 largement mise à contribution pour arriver à ce nombre. Sans les Lewille, Lacrabère, Ciavatti et autre Deville, difficile de contrer Issy, même si côté IPH on devait faire sans Mariama Signate. Alors d’entrée, les Girondines mettaient les choses sur le tapis, pour faire basculer un score aussi lourd que celui de l’aller, il fallait emballer le match et tenter d’assommer les parisiennes le plus vite possible. Cela arrivera presque à se faire, avec un 5-2 à la 10° minute signé par Julie Foggea dans les buts et quelques jolies montées de balles gagnantes. Malheureusement, les quelques occasions de +4 vont être parfaitement annihilées par la défense d’Issy et comme le dira par la suite Emmanuel Mayonnade « En loupant plusieurs fois des occasions de +4 on a raté la possibilité de s’offrir un autre match ». Car en face, une joueuse régnait en maîtresse absolue sur le match une certaine Stine Oftedal qualifiée par le coach girondin «  de meilleure joueuse du championnat et quasiment impossible à arrêter, alors autant se concentrer plus sur celles qui sont autour ».  Malheureusement, cette ligne de conduite n’empêchait pas la star norvégienne de briller et surtout de faire briller les autres. Avec le retour sur le terrain de Charlotte Mordal, blessée depuis quelques semaines, l’IPH trouvait une efficacité à l’aile qui lui manquait et Leslie Briemant imitait l’ailière norvégienne et égalisait à 5-5. Au bout de seulement 20 minutes, même si le temps mort d’Emmanuel Mayonnade réglait quelques problèmes, on se disait presque que les locales avaient laissé passer leur chance.

Pourtant le +2 à la pause laissait la porte ouverte, mais l’inefficacité offensive de début de seconde période allait définitivement plomber les possibilités de renversement au score. Même si Mios allait par moment réagir, on sentait que tout se faisait en réaction et plus trop en action. Issy Paris décidait du tempo du match dans le sillage de sa star Oftedal. Même si Mireya Gonzales faisait des miracles sur son poste d’arrière droit, même si Alice Leveque était percutante de l’autre côté et que Noémie Lachaud se battait comme un diablesse en pivot, entre les pastis servis bien frais par Armelle Attingre, les montées de balles qui en découlaient et les buts en puissance d’Angélique Spincer, Mios n’arrivait plus à trouver sa place et le score enflait trop vite pour même espérer une victoire honorifique. Au final un -3 peut-être sévère pour Mios mais qui envoie Issy Paris en finale. Mais tout ce beau monde va se retrouver le 25 mai prochain pour jouer le quart de finale des Play Off de la LFH et même avec la défaite Emmanuel Mayonnade avait déjà les yeux et l’esprit rivés sur cette rencontre. « Cette demi-finale européenne, nous l’avons perdu au match aller, -7 c’était trop, à -5 on aurait pu entrevoir un exploit, même si nous n’avons pas été loin de le faire, le retard était trop handicapant. Maintenant en Play Off, même si je dois jouer avec le même groupe car à priori Alexandra Lacrabère est annoncée blessé par le staff médical jusqu’à la fin du mois, ce que j’ai vu aujourd’hui de mes joueuses me dit que cela pourrait ne pas se jouer sur le même mode » Pour l’instant c’est l’IPH qui a décroché la timbale européenne, pour la nationale rendez-vous avec les mêmes actrices dans 15 jours dans la même salle.

A Bordeaux, Salle Jean Dauguet
Le vendredi 11 avril 2014 à 19h00
Demi-finale retour de la Challenge Cup
Mios-Bègles - Issy-Paris : 22 - 25 (Mi-temps : 12-10)

3 000 spectateurs
Arbitres :
MMES Lauren Alexandra et Engberg Natasha (Suède)

Mios-Bègles :
Gardiennes : Foggea (59', 10 arrêts sur 33), Blazek (1', 0 arrêt sur 2).
Joueuses de champ : Jurgutyte (4/8), Rocha (0/1), Durand (0/2), Borg-Korfanty (1/3), Leveque (5/11), Faure (1/2), Lachaud (2/2), Maubon (3/5), Senamaud (2/3), Youlou, Gonzalez (4/11).

Issy-Paris :
Gardiennes : Attingré (54', 11 arrêts sur 28), Garba (6', 2 arrêts sur 7).
Joueuses de champ : Lassource (1/5), Oftedal (9/11), Briemant (2/4), Zalewski-Gardoni (4/7), N'Gouan (1/2), Mordal (2/3), Goudjo (1/2), Spincer (3/7), Keita (0/1), Wibe (1/1), Kpoze (1/1).

Evolution du score : 3-1 5°, 5-2 10°, 5-4 15°, 7-7 20°, 9-9 25°, 12-10 MT - 15-12 35°, 15-13 40°, 16-16 45°, 17-20 50°, 18-23 55°, 22-25 FT.

© François Dasriaux
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités