mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
EHF : Rideau de fer à Berlin !
EHF : Rideau de fer à Berlin !
24 Novembre 2014 | Europe

Coupe EHF : 3ème tour aller. Le déplacement à Berlin s'annonçait compliqué... il le fut ! Battu par un 6ème de Bundesliga hermétique sur le plan défensif, Nantes a tenté de limiter la casse en Allemagne. -5 avant le match retour, il reste à mettre le feu à Beaulieu pour créer l'exploit samedi prochain.

Le choc de ce 3ème tour d’EHF Cup a donné lieu à une intense bataille défensive à l’issue de laquelle les Berlinois sont sortis vainqueurs. Avant le coup d’envoi de ce match aller, le public Allemand (6.000 fidèles chauffés à blanc) salue comme il se doit le retour prématuré de Bartlomiej Jaszka, l’international Polonais faisait son retour après une longue absence. D’entrée, le « H » étonne par sa capacité à appliquer efficacement sa marque de fabrique bien connue… une solidité défensive sans faille qui empêche Berlin d’installer son jeu. Les espaces sont réduits… et les deux équipes s’en remettent aux jets de 7 mètres pour faire évoluer le score : Valero Rivera répond ainsi à Fredrik Petersen. Dominés au tableau d’affichage, les Ligériens gardent toutefois le contact jusqu’à la pause… et Jesper Nielsen offre un léger avantage à son équipe au repos (10-8, 30’).

Plus que jamais, le retour des vestiaires s’annonce capital pour le visiteur du dimanche… On croit que Nantes va prendre l’eau surtout lorsque Silvio Heinevetter multiplie les parades en seconde période (17 au total dans ce match). Le dispositif 3-2-1 du « H » est performant, il tente de limiter l'influence des ailiers adverses, les Suédois Petersen et Zachrisson concrétisant quelques montées de balle rondement menées. En face, sur le front de l'attaque Nantaise, on cherche un réalisme offensif qui ne viendra jamais... la réussite aux tirs fait cruellement défaut à l'image d'un Valero Rivera timide hors jets de 7 mètres. Sans Maqueda et sans Davyes, les Nantais manquent de solutions longue distance... même si les jeunes Florian Delecroix et Romain Lagarde ont su répondre présents.

Heureusement et c'est un moindre mal, Nicolas Claire parvient à trouver le chemin des filets, l’ancien Parisien est précieux au beau milieu de cette seconde période. A l’usure (14-9, 40'), Berlin s’octroie au fil des dernières minutes un avantage final de cinq buts. Un handicap certain pour des Nantais coupables d'avoir raté trop d'immanquables. La prestation est mitigée… mais rien n’est évidemment perdu. Les hommes de Thierry Anti ont désormais soixante minutes pour renverser la vapeur. De quoi promettre aux fidèles de Beaulieu du spectacle… et un maximum de suspense si le « H » se montre à la hauteur de l'évènement.

A Berlin, Max-Schmeling-Halle
Le dimanche 23 novembre 2014 à 17h15
Füchse Berlin - HBC Nantes : 23 - 18 (Mi-temps : 10-8)
6.371 spectateurs
Arbitres :
MM. Bogdan Nicolae STARK & Romeo Mihai STEFAN (Roumanie)
Délégué :
M. Felix RATZ (Suisse)

Füchse Berlin
Gardiens : Heinevetter (17 arrêts dont 0/4 pen), Stochl (1/2 pen.).
Joueurs de champ : Petersen (6/10 dont 1/2 pen.), J. Nielsen (5/5), Zachrisson (3/5), Drux (2/3), Nenadic (2/2), Wiede (2/4), Horak (1/2), Jaszka (1/1), Romero Fernandez (1/3), Igropulo (0/1), Löffler, K. Nielsen, Thümmler, Weyhrauch.
Entraîneur : Sigurdsson.

Nantes
Gardiens : Skof (2 arrêts dont 0/1 pen.), Schulz (8 arrêts dont 1/1 pen.).
Joueurs de champ : Claire (8/14), Rivera Folch (5/9 dont 5/6 pen.), De la Bretèche (1/1), Delecroix (1/4), Gharbi (1/2), Lagarde (1/1), Tournat (1/3), Anic, Camarero (0/3), Feliho, Nyateu (0/3), Toumi (0/1).
Entraîneur : Anti.

© Davy Bodiguel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités