mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Non... Mios-Bègles n'est pas mort !
Non... Mios-Bègles n'est pas mort !
10 Avril 2015 | Europe

Demi-finale retour de Challenge Cup féminine.
Quel retournement de situation ! Bousculée comme jamais au
match aller, l'UMBB est allée prendre une revanche éclatante en Seine-Maritime... la démonstration des filles de Manu Mayonnade fut monstreuse durant une heure, elle permet au club Girondin de goûter à nouveau à une finale Européenne.

Sandor Rac avait bien raison de se méfier de la réaction d'orgueil Girondine... Pour le coach Havrais, l'avantage de sept buts n'avait aucune espèce d'importance et l'UMBB lui a quelque part donné raison en renversant une situation presque jouée d'avance. Tout commence par la froide détermination de Noémie Lachaud... plein centre, la pivot visiteuse exploite les premières brèches au cœur de l'arrière-garde du HAC. Marine Desgrolard (majestueuse en Gironde avec 11/12 aux tirs) avait donné le ton avant le coup d'envoi en exhortant ses coéquipières à jouer les 60 minutes à fond... peine perdue ! La défense Havraise est mise facilement en échec... même si Ana de Sousa soutient un temps la comparaison dans le premier quart d'heure (8-8, 13'). Ultime égalisation avant que la vague jaune venue d'Aquitaine emporte tout sur son passage... car passé le premier quart d'heure de jeu, on ne voit qu'une équipe sur le terrain, c'est l'UMBB !

De son côté, Le Havre parvient péniblement à rallier la mi-temps avec quatre unités de retard (13-17)... un moindre mal serait-on tenté de croire pour des Havraises mises au supplice à chaque initiative adverse. Le public de Gonfreville devra rapidement se faire une raison : lorsque le visiteur de Gironde accélère brutalement au retour des vestiaires, le HAC ne réagit pas. Cette fois-ci, la formation Haut-Normande est dans le rouge... et  ça n'est pas la répétition des temps morts de Sandor Rac qui changera la tournure des évènements. Linda Pradel et ses coéquipières passent totalement au travers de leur match. De cinq buts d'avance à la 35ème minute, le bonus de l'UMBB passe rapidement à +10 quatre minutes plus tard lorsqu'Alice Lévêque s'en donne à cœur joie. Au grand dam des 800 spectateurs de la salle Auguste Delaune... médusés par ce cavalier seul Unioniste.

Autant dire que le match aller n'est plus qu'un lointain souvenir chez les protégées de Manu Mayonnade. Transfigurées, elles récitent un handball joué à la quasi-perfection : Marion Maubon (5 buts), Chloé Bulleux (7 buts) et Alice Durand (6/7 aux tirs) font une razzia sur les montées de balle... secteur où à l'inverse les Havraises avaient été si brillantes une semaine plus tôt. Du panache aussi en base arrière, Neli Alberto et Alice Lévêque font parler leur puissance tandis que Noémie Lachaud enfonce le clou au pivot (100% aux tirs). Et encore... Julie Foggea n'a pas eu à forcer son talent ! Il y a le feu dans la maison Seino-Marine... mais hélas la cabane tombe définitivement sur le chien dans le dernier quart d'heure (20-32, 48'). Plus aucune réaction, le HAC est en état de mort clinique... et l'UMBB termine son chef d'oeuvre en assénant la bagatelle de 38 buts à un hôte dépité. "Aujourd'hui, on a montré qu'on avait du caractère" dira la capitaine Girondine Marion Maubon au coup de sifflet final.

L'UMBB l'a fait ! Si apathique ces derniers mois (neuf revers de rang en championnat depuis novembre), le collectif d'Aquitaine a su se faire violence et se qualifier pour une finale Européenne, quatre ans après avoir gagné cette même Challenge-Cup. Manu Mayonnade s'inquiétait de voir son équipe piquer du nez sans rébellion apparente... le voilà pleinement rassuré ! Cette réaction d'orgueil remet surtout l'UMBB sur les rails d'un retour en force lors des plays-downs prévus en mai : à la traîne car lanterne rouge de LFH, l'UMBB a bien l'intention de faire de ce coup de Trafalgar en Normandie... un déclic pour terminer sa saison sur les chapeaux de roue. L'UMBB attend sereinement le nom de son adversaire... réponse ce samedi vers 15h00 : les Polonaises du Pogon Szczezcin se déplacent en Ukraine avec un tout petit but d'avance (29-28) pour y défier Galytchanka.

A Gonfreville l'Orcher, Salle Auguste Delaune
Le vendredi 10 avril 2015 à 20h30
Le Havre AC - Union Mios-Biganos Bègles : 26 - 38 (Mi-temps : 13-17)
800 spectateurs
Arbitres :
MM. Peter Dvorsky & Igor Korlubik (Slovaquie)
Délégué :
M. Alan GRIMA (Malte)

Le Havre
Gardiennes
: Pradel (10', 2 arrêts sur 11), Castellanos (50', 6 arrêts sur 35, 1 but/1).
Joueuses de champ : Alonso Bernardo (3/6 dont 2/3 pen.), Cissé (5/12), Pekarskyte (0/2), Sow (2/4), Tissier (1/3), Corkovic (4/6 dont 2/2 pen.), Da Silva (4/7), Dazet, De Sousa (6/9), Desgrolard (0/4), Florean, Frécon.
Entraîneur : Rac.

Mios-Bègles
Gardiennes : Foggea (60', 12 arrêts sur 37), Lavaud.
Joueuses de champ : Alberto Fransisca (4/6), Andreassen (1/5), Borg (0/1), Bulleux (7/11 dont 1/1 pen.), Durand (6/7), Gonzalez (2/8), Lachaud (8/8), Lévêque (5/6), Lorrillard, Maubon (5/8), Sagna.
Entraîneur : Mayonnade.

© Davy Bodiguel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités