mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Les poules 2015/2016 de N1M sont connues
Les poules 2015/2016 de N1M sont connues
19 Juin 2015 | National > Nationale 1M

La Fédération Française de Handball vient de dévoiler la composition des poules de Nationale 1 Masculine pour la saison 2015/16. Qui succédera à Limoges (ci-dessus en photo), champion de France de la division ? Réponse fin mai 2016.

A nouveau favori de la poule Méridionale de N1, le Cavigal Nice « version Edu Fernandez Roura » saura t’il enfin concrétiser le rêve d’une accession en Pro D2 ? Les réserves de Montpellier et de St Raphael sont une nouvelle fois de la partie. Grenoble, Martigues et Rodez auront à cœur de jouer plus qu’un simple maintien. Après une saison de transition, Villeurbanne est bien décidé à retrouver le podium de la division. Récent 3ème, Montélimar connaît bien le podium… un top 3 que Nicolas Tricon et ses hommes voudront confirmer en 2015/16. L’ex champion de France de N1M, Pau-Nousty, revient dans la poule 1 et côtoiera à nouveau les équipes du sud de la France. Relégué sur le plan sportif puisqu’onzième du dernier exercice, le Gazélec d’Ajaccio revient finalement sur le devant de la scène en N1 en septembre prochain. Enfin, les deux petits nouveaux s’appellent Bagnols sur Cèze et St Egrève. S’il s’agit d’un retour pour les Isérois de l’USSE après un premier échec en 2013/14, ce sera en revanche un baptême du feu pour le club de Bagnols s/Cèze.

Poule 1 :
Grenoble
Montpellier II
Bagnols
Nice
Martigues
St Raphael II
St Egrève
Villeurbanne
Pau Nousty
Rodez
Montélimar
Ajaccio

*****************************

Peu de changements au sein de la poule 2 de N1M : les équipes Normandes sont toujours aussi nombreuses et imposantes au sein de ce championnat. Son échec récent en barrage d’accession à la Pro D2 force le SMV Vernon à repartir à cet échelon en septembre prochain. Le collectif de Jérôme Delaporte retrouvera ses principaux concurrents de la saison passée : à commencer par les Vikings de Caen qui auront à cœur de faire encore mieux que le coup d’éclat de 2014/15. Autre adversaire direct de Vernon, le CPB Rennes est lui aussi apte à jouer un rôle intéressant en 2016. 3ème du dernier championnat, les Cerclistes de Franck Prouff seront une nouvelle fois un challenger de premier niveau. Même son de cloche pour Lanester, apte à jouer une place en première partie de classement. Seule réserve de LNH, Nantes aborde sa deuxième saison à ce niveau avec l’objectif de s’y installer durablement. Confronté à une fin de saison difficile, Oissel-Rouen repart avec des objectifs ambitieux, la montée en Pro D2 est plus que jamais dans le viseur. Passé tout près de la correctionnelle, Gonfreville l’Orcher veut évidemment s’éviter les frayeurs d’une éventuelle relégation… la première partie de tableau est déjà une belle perspective pour le club de la banlieue Havraise. Revenu en poule 2, Nanterre peut jouer le trouble-fête. Récent champion de France de N2, Amiens ouvre une nouvelle page… l’élite amateur est une terre inconnue du club Picard. Enfin, le maintien est l’objectif majeur d’Asnières, du Stade Valeriquais et surtout… du petit nouveau, Pouzauges.

Poule 2 :
Vernon
Asnières
Nantes II
Oissel-Rouen
CPB Rennes
Nanterre
Stade Valeriquais
Caen
Lanester
Pouzauges
Amiens
Gonfreville l'Orcher

*****************************

Qui pour prendre le relais de Saran ? Logiquement, le second de l’exercice précédent est le mieux classé : Semur est en effet un séduisant candidat à la première place finale. Mais il existe cependant beaucoup de prétendants à la meilleure des positions : parmi eux, Belfort figure d’ancien parmi les pensionnaires de cette poule 3. Avec un effectif stable, le collectif d’Ilian Vassilev pourrait bien tirer son épingle du jeu. Strasbourg revient en N1M après une saison cauchemardesque en Pro D2… mais l’ESSAHB pourra compter sur ses cadres pour rebâtir très vite un projet d’accession à l’échelon supérieur. Toujours placée, la réserve de Chambéry vise toujours le plus haut possible : un top 3 n’est donc pas à exclure… comme aux plus belles heures des générations précédentes qui ont su tirer le centre de formation Savoyard vers le meilleur. Autre réserve de LNH, Tremblay revient en N1 après un premier échec il y a tout juste an. Cette fois-ci, pas question pour le club de Seine-St-Denis de manquer la seconde tentative. Laissant filer sa pépite vers Tremblay, St Gratien Sannois est désormais sous le commandement de Daniel Deherme : faire mieux que la 4ème place décrochée la saison passée est possible… mais la concurrence s’avère très rude. Promu il y a un an, Epinal a terminé son apprentissage de la N1M par une 7ème place… la confirmation est attendue chez les Vosgiens. Poussé par un public toujours fervent, Sarrebourg aura à cœur de faire mieux qu’une 8ème place quelque peu décevante cette année. A l’inverse de Vernouillet, le collectif Eurélien s’est fait remarquer en accrochant une 4ème place pour son entrée en lice au sein de la N1M. Ancien pensionnaire de la poule 1, Villefranche se tourne désormais vers le Nord-Est de la France : le maintien est toujours et plus que jamais dans les têtes Caladoises. De même que Cernay-Wattwiller qui repart en N1M en espérant désormais obtenir son maintien sur le terrain. Enfin, Gien-Loiret est le nouveau venu dans cette poule 3 : après une année de purgatoire en N1, le club Solognot revient logiquement dans une division qu’il connaît par cœur.

Poule 3 :
Belfort
Cernay-Wattwiller
Chambéry II
Epinal
Gien
St-Gratien Sannois
Sarrebourg
Semur-en-Auxois
Strasbourg
Tremblay II
Vernouillet
Villefranche

© Davy Bodiguel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités