mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Mondial : La Slovénie rafle la mise dans la dernière ligne droite
Mondial : La Slovénie rafle la mise dans la dernière ligne droite
28 Janvier 2017 | International > Mondial

C’est fait, la Slovénie a décroché sa première médaille internationale chez les hommes en arrachant la médaille de bronze à une Croatie qui encore une fois a tout eu dans les mains pour que ce soit elle qui monte sur le podium. Mais les jambes ont fini par manquer dans les dix dernières minutes alors que les Croates menaient de 7 buts à la 46°. Mais après le match et les prolongations d’hier, ce qui leur était demandé était de l’ordre du miracle physique. La Slovénie en retrouvant par magie toutes qualités a fini en boulet de canon pour l’emporter 31-30.

Encore une fois, comme hier, la question côté Croatie était « comment peut-on perdre ce match ! ». Et la question reste entière... On pensait que ce serait compliqué pour les organismes des joueurs à damier de repartir pour une lutte en haute altitude après leurs déboires face à la Norvège la veille. En fait on se trompait. Entrant tambour battant dans le match, les coéquipiers d’un Domagoj Duvjnak royal cette fois allaient prendre peu à peu leurs aises au score et dans le jeu. Il faut dire que la Slovénie faisait à peu près tout ce qu’il fallait faire pour en arriver là. Arrières arrêtés ! Ailiers au point de corner qui ne font que de la figuration sans jamais tenter de travailler un peu eux aussi et des pivots qui subissaient largement la loi du duo Musa – Gojun. Le tableau offensif manquait singulièrement de couleurs côté Slovénie. Et le pire c’est que celui défensif était peu ou prou du même tonneau ! Un Skok en difficulté dans les buts, une défense qui laisse en permanence les pivots ou ailiers leur glisser dans le dos et un axe central qui est quasi systématiquement en retard sur les prises de risques du duo Cindric – Duvjnak. Bref, une Slovénie en mode mineur où tout tournait un peu rond sans trop de percussion.

Alors la Croatie continuait de se régaler et de creuser l’écart dès le retour des vestiaires, car rien, vraiment, n’allait mieux pour leurs adversaires. Seul Marko Bezjak était dans le bon timing sur la base arrière ! Transperçant régulièrement la défense croate il mettait en plus Ivan Stevanovic dans le rouge dans les buts. Cela ne suffisait pas du tout. +5, +6, +7, et même +8 au plus fort de la domination croate (42°) avant que tout doucement les choses changent. Mais cela se faisait si doucement qu’on pensait que la Croatie allait largement pouvoir gérer les temps de jeu. Même si la paire espagnole levait le bras quasiment à chaque attaque, cela passait assez souvent pour manger le temps et garder un écart significatif. Sauf que la fatigue des 70 minutes de la veille allait finir par rattraper tout son monde côté Croate. Enfin pas ceux qui vont désespérément rester scotchés sur le banc et qui aurait pu (du ?) apporter un peu fraîcheur à leurs couleurs. Mais Zeljko Babic ne le voyait comme ça et ses titulaires vont s’effondrer les uns derrières les autres. +5, +4, +3, +2 à la 55°, dont un spécial Dolenec – Mackovsek, l’ancien arrière montpelliérain sortant de sa boite dans le money time ! Les Croates n’avaient plus aucune lucidité et il suffisait aux Slovènes de pousser tous les ballons pour se retrouver seul face à Stevanovic. Alors logiquement Borut Mackovsek allait signer le +1 à 58 secondes de la fin et la Croatie allait être incapable de convertir son occasion d’arracher de nouvelles prolongations.

Ejectés du podium chez eux en Slovénie dans l’Euro 2004. Une fois encore battus par cette même Croatie en 2013 en Espagne pour une médaille mondiale. Cette fois les Slovènes arrachent cette belle breloque qui pourrait bien changer tout l’avenir de cette jeune équipe et qui cette fois aura été au bout de ses belles intentions. Côté croate, tout pouvait se résumer en une phrase, celle de Manuel Strlek en conférence de presse "Je viens de vivre les pires 24 heures de ma vie de handballeur !"

A Paris, Accorhotels Arena
Le samedi 27 janvier 2017 à 20h45
Slovénie - Croatie : 31 - 30 (Mi-temps : 13-18)

8 625 spectateurs
Arbitres : MM RALUY LOPEZ Oscar et SABROSO RAMIREZ Angel (Espagne)

Evolution du score : 3-2 5°, 4-7 10°, 7-9 15°, 9-12 20°, 11-15 25°, 13-18 MT - 15-20 35°, 17-24 40°, 20-26 45°, 23-28 50°, 27-29 55°, 31-30 FT

Le diaporama du match par Céline Dély


Slovénie - Croatie 31-30
Mondial 2016-2017, 28 Janvier 2017 (20h45), Tour 4 | Phase 1
SlovénieSlovénie
JoueursTcPeTtPdInBp2mnRgeButEva
M.BEZJAK4/60/04/640100416
J.GREBENC3/40/03/440000316
B.BLAGOTINSEK3/30/03/310000311
D.CINGESAR4/50/04/500000411
G.MARGUC1/23/34/500000411
M.GABER3/40/03/410000310
B.MACKOVSEK2/30/02/32001027
B.JANC1/11/12/20000026
N.HENIGMAN2/30/02/30011021
J.DOLENEC2/40/02/41030020
T.KODRIN0/00/00/00000000
V.POTEKO0/00/00/00000000
V.KAVTICNIK1/40/01/4102001-2
M.ZARABEC1/30/01/3114001-3
Total27/424/431/4615111203184
GardiensAcApArrPdInBp2mnRgeButEva
U.LESJAK4/100/04/100000004
M.SKOK8/310/18/32000000-4
Total12/410/112/4215111203184
CroatieCroatie
JoueursTcPeTtPdInBp2mnRgeButEva
D.DUVNJAK4/80/04/874110426
L.CINDRIC7/100/07/1010100718
M.STRLEK6/80/06/810000618
L.SEBETIC5/60/05/600100512
Z.HORVAT3/41/14/510010411
S.MANDALINIC1/40/01/40100012
M.MAMIC1/30/01/31010011
J.GOJUN0/00/00/00000000
L.JOTIC0/00/00/00000000
L.MIHIC0/00/00/00000000
Z.MUSA0/00/00/01001000
T.KONTREC1/10/01/1002001-1
J.MATULIC0/10/00/1000000-1
L.STEPANCIC1/50/01/5000001-1
Total29/501/130/511256303085
GardiensAcApArrPdInBp2mnRgeButEva
I.PESIC0/00/20/2000000-2
I.STEVANOVIC8/350/28/37100000-7
Total8/350/48/391356303076


Le résumé du match en vidéo


© François Dasriaux
Partager
Bis repetita placent ou pas?
emmanuel clerc | Dimanche 29 Janvier 2017 (10h12)
Quel final de la Slovénie !... On était heureux pour eux, à voir la joie mêlée de stupéfaction et d'adrédaline sur le visage de Monsieur Vujovic, fou de joie et incrédule, secoué comme un cerisier par Vikto !... Dolentes ne "comprenait pas ce qu'il s'était passé"... La fête a dû être belle !...
Pour les Croates, bis repetita même si non placent, la même que le match précédent, tout en main et puis plus rien... Endormis par le fameux faux rythme croate, les Slovènes se sont réveillés à 1/4 d'heure du terme... Et plus rien n'a semblé pouvoir les arrêter... Fatigue croate ? Sans doute... Absence de rotations ?.. Sûrement... Mais ça n'explique pas tout... Qu'est-ce qui, dans la tête des Croates, se met tout à coup à faire masse ?... Basic est-il à la hauteur de ces moments difficiles ?.. Quand la science du coach doit être capable de réinjecter du collectif dans les assauts "sauveur de la patrie"...
Bon, c'est la première breloque pour les Slovènes... Et on est très très contents pour eux...
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités