mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Mondial Masc U21: Les Bleus s'ouvrent le chemin du podium
Mondial Masc U21: Les Bleus s'ouvrent le chemin du podium
27 Juillet 2017 | International > Mondial

Pour 4ème fois d'affilée, les juniors français (génération 96-97) se qualifient pour le carré final d'une compétition majeure. En quarts de finale des championnats du Monde à Alger, ils ont écarté la Macédoine (33-17) qui s'est totalement écroulée dans les vingt dernières minutes. L'objectif est loin d'être atteint. Il y aura tout d'abord une demi-finale à aller disputer, samedi soit contre le Danemark, soit face à la Russie. Mais les Bleuets ont une voie royale toute tracée.

Par Yves MICHEL (avec Djaffar Meddour à Alger)


Il n’y a encore rien de fait, le podium est encore loin mais les Français ont effacé la désagréable impression d’avoir abordé le match de la veille face aux Iles Féroé avec beaucoup de décontraction et un manque évident de concentration. « Parfois, cela fait du bien d’être rappelé à l’ordre, soupire Yohann Delattre, et par manque de rigueur, de rencontrer des difficultés sur un 8ème. Cela nous a aidés à préparer le quart mais il n'y avait pas beaucoup de discours à tenir. Les gars savaient que la copie qu'ils avaient rendue n'était pas bonne » C’est encore par la défense que les Bleuets ont construit leur succès face à la Macédoine. Sans attendre, sans prendre le temps de jauger l'équipe en face d'eux, sans jouer avec le feu. Les multiples tentatives adverses (notamment sur la relation arrière-pivot) seront vite enrayées et la mesure va être vite trouvée face au stratège Filip Taleski. Melvyn Richardson "s’amusera" même à prendre en stricte le longiligne arrière de Rhein Neckar Löwen. Dans le sillage d’un Julien Meyer, encore et toujours impeccable et qui monte en puissance au fil du tournoi, les Tricolores vont rapidement se porter vers l'avant. En mettant du rythme dans leurs raids, en étant constamment présents dans les duels et en surprenant leur vis-à-vis par des pointes d'accélération. La France a progressivement tissé une toile dans laquelle la Macédoine est venue s’enferrer. « En 1ère mi-temps, fait remarquer le coach, on a quasiment évolué à 11 mais toutes les utilisations qu’on a faites n’ont pas été par rapport au score mais plutôt par rapport au plan de jeu, à l’utilisation de ce groupe et aux compétences. D’ailleurs, notre but était de fatiguer l’adversaire et de l’user physiquement et pour y arriver, on avait besoin de tout le monde. » A la pause, les cinq longueurs d’écart (14-9) étaient logiques tant la maîtrise avait été dans le camp des Bleus. 



Même si dans l’entame du second acte, les Macédoniens vont tenter de défendre un peu plus haut et profiter d’un manque de réussite des Français dans le dernier geste (16-13 à la 34ème), le changement défensif tricolore avec une 5-1 positionnant Melvyn Richardson en pointe (ça ne vous rappelle rien ?)  va définitivement asseoir la mainmise tricolore. Les joueurs des Balkans vont tenter de s’accrocher mais vont perdre vite pied. Julien Meyer et le bloc devant lui, empêchant toute initiative. « Ce qui est important, renchérit l’ailier Etienne Mocquais, c’est qu’on a su non seulement se remobiliser mais on s’est donné à fond, on n'a rien lâché et le résultat s’est construit au fil des minutes. On a eu tout au long de cette rencontre, un état d’esprit de vainqueur. On ne pouvait pas se permettre de faire n’importe quoi.» Insatiables, les Bleus ne vont jamais baisser la garde et le score s’en ressentait (24-15 à la 48ème). Cela devenait presque trop facile et la démonstration prenait des allures de correction. Usés physiquement, les Macédoniens calaient, moral et lucidité en berne. Combien de ballons vont être interceptés par les Bleus ?  « En fin de match, j’ai pensé à préserver l’intégrité physique de ceux qui avaient beaucoup donné depuis le début de la compétition, explique Yohann Delattre. C’est ce qui explique que l’équipe alignée était plus atypique que ce qu’on a l’habitude de voir. » Et ceux qui avaient plutôt ciré le banc jusque-là vont largement donner le change, en maintenant l’écart mais également en l’accentuant. La victoire (33-17) est nette et sans bavure mais ce n’est qu’une étape. « J’ai envie de dire que ce qui nous reste à jouer, martèle le capitaine Lucas Ferrandier, ce sont les deux matches les plus difficiles. On sait que si on baisse d’un ton notamment sur le plan défensif, on passera à la trappe. Donc il faut qu’on élève encore plus notre jeu. Ce soir, la charnière centrale et les numéros 2 ont apporté énormément, c’est un réel motif de satisfaction. » La France a repris des couleurs et la demi-finale l’attend. Ce sera contre le Danemark qui est venu à bout de la Russie en seconde période (38-31). Les Nordiques ont du composer avec un adversaire qui n'a pas toujours utilisé des méthodes très licites pour tenter de s'en sortir. un joueur danois ayant du quitter ses partenaires, sur une civière. Le Danemark n'est pas une inconnue pour les Tricolores puisque les deux équipes se sont affrontées pendant la phase préliminaire et la France grâce à une défense exemplaire, s'était largement imposée 30-22.

A Alger, Salle Omnisport Harcha Hocine - Quart de finale du Mondial U21
Jeudi 27 juillet

France - Macédoine:      33 - 16 (Mi-temps : 14-9)

1 000 Spectateurs
Arbitres : MM BRKIC Radojko et JUSUFHODZIC Andrei (Autriche)

Les statistiques des joueurs français

Gardiens

perf

7m

utilisation

HARBAOUI Mehdi

3 arrêts /4 

 

 04'40

MEYER Julien

15 arrêts /31

1/3

55'20 

Joueurs de champ

 

 

 

LAGARDE Romain

 0/4

 

 45'50

KEITA Adama

4/4 

 

 19'55

MOCQUAIS Etienne

 5/6

 1/1

 42'37

BILLANT Florian

2/4 

 

 12'04

FERRANDIER Lucas

1/1 

 

 04'02

NYEMBO Gabriel

1/1 

 

05'35 

MAGUY Vincent

1/1 

 

 09'37

PELAYO Tom

 1/1

 

06'33 

KAMTCHOP Hugo

2/2 

 

 33'24

PECHMALBEC Dragan

4/4 

 

26'49 

LENNE Yanis

 2/2

 

44'29 

RICHARDSON Melvyn

5/7 

 

38'51 

MEM Dika

2/5 

 

52'00 

MINNE Aymeric

3/9 

 

20'42 



les Quarts de Finale

les Demi-Finales

FRANCE - MACEDOINE

33-17 (14-9)

samedi 29/07/2017

TUNISIE - ALLEMAGNE

21-27 (11-14)

FRANCE / DANEMARK à 18h30

DANEMARK - RUSSIE

38-31 (15-12)

ALLEMAGNE / ESPAGNE à 21h

HONGRIE - ESPAGNE

29-30 (12/15 24/24)

Scénario-suspense dans l'ultime quart entre la Hongrie et l'Espagne puisqu'il a fallu recourir à la prolongation de 2x5 pour départager les deux équipes. Chacun des gardiens, Rozsavolgyi pour les Magyars et Ledo pour la "Rojita" a apporté sa part déterminante dans l'évolution du score. Si le très spectaculaire Hongrois a fait douter les Espagnols pendant toute la 2ème période, son vis-à-vis n'a pas été en reste. A 6" de la fin du temps règlementaire, Xoan Ledo (photo ci-dessus) a préservé le partage des points (24-24). Les deux formations n'ont rien cédé (ou presque) dans les 10 minutes supplémentaires, les champions d'Europe en titre, sans doute plus lucides, s'imposant à 20" de la fin (29-30).

Ce sera donc à un remake de la finale de l'Euro juniors 2016 auxquels les spectateurs du Mondial auront droit en demie puisque l'Espagne retrouve l'Allemagne qui en début de soirée, a sorti une valeureuse et prometteuse équipe de Tunisie (21-27). C'est au terme de la prolongation qu'il y a un an, les Ibères avaient battu les Allemands (35-33) dans l'apothéose de l'Euro danois. Même avec un jour de repos avant le rendez-vous algérien, la fraîcheur va tenir un rôle majeur. La Mannschaft a la faveur du pronostic.   

© Yves Michel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités

La LFH en Live
avec Handvision

la D2F en Live avec Handvision

Les lives HandVision sont mis en place via l’association Handvision (www.handvision.fr). Le bon déroulement de ceux-ci dépend également des clubs, acteurs majeurs dans la prise de statistiques en temps réel. Une connexion Internet défaillante (ou inexistante) sur le lieu du match, un matériel inadapté, une saisie de statistiques erronée, ou tout autre problème technique indépendant de notre volonté, sont des raisons qui pourraient empêcher la bonne retranscription d’une rencontre en direct. Le maximum est mis en œuvre afin de garantir le bon déroulement des lives et éviter tout désagrément pour l’internaute. Si des problèmes surviennent malgré tout, sachez que nous travaillons à leur résolution.