mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Coupe EHF F : le trio devient duo
Coupe EHF F : le trio devient duo
22 Octobre 2017 | Europe

Résumé du deuxième tour retour.

Deux clubs français sur trois se sont qualifiés. L'ESBF de Marine Dupuis (ci-dessus) a rejoint Issy/Paris au troisième tour, qui aura lieu mi-novembre, en déposant les Danoises de Silkeborg en seconde mi-temps (28-23). Les Bourguignonnes n'ont pas démérité à Copenhague, mais se sont inclinées une deuxième fois (23-22).


La saison passée, le deuxième tour préliminaire d'EHF avait été fatal à Pablo Morel. Arnaud Gandais, revenu au coaching après l'élimination précoce d'Issy/Paris par les Hongroises d'Erd, en octobre 2016, a franchi l'écueil de Drammen. Au petit trot, car le plus dur avait été joliment accompli en Norvège, la semaine passée (victoire 17-26). Le rapport de forces se révélant sensiblement le même au retour qu'à l'aller, valider la qualification chez soi a servi de prétexte pour lisser les temps de jeu, substituer les cadres par des filles du centre de formation (Galtier, Golba). Ceci dans la perspective du sommet de LFH à Metz, mercredi prochain. Vouloir gouverner, c'est prévoir...

Besançon n'avait pas autant de latitude, au coup d'envoi de sa seconde manche face à Silkeborg. En ballotage défavorable, les protégées de Raphaëlle Tervel étaient tenues de muscler leur jeu pour espérer passer. Après une entame timide (0-2, 3' puis 4-3, 11'), elles ont actionné les bons leviers défensifs pour essorer des Danoises limitées en rotations, les pousser à la faute. Comme sur ce jet franc de Skogrand, expédié sur le visage de Laurence Brame (30'). Le carton rouge direct à l'encontre de la demi-centre a servi les intérêts franc-comtois. Lesquels ont prospéré en seconde mi-temps (21-15, 45') et permis, à l'instar des Franciliennes, de faire participer tout le monde. C'est ainsi que Roxanne Frank, la gardienne championne d'Europe juniors, a stoppé autant de jets de 7 m (deux) que son aînée Zeljana Stojak.

Besançon et Issy/Paris, qui ne seront pas têtes de série pour le tirage au sort du dernier tour avant les poules, connaîtront leurs prochains adversaires après-demain. Peut-être croiseront-ils le bourreau de Dijon. C'était à prévoir, Copenhague a été la quatrième et ultime station du parcours bourguignon. Le retard de l'aller (neuf longueurs) était excessif pour envisager une meilleure issue. Néanmoins, la troupe de Christophe Maréchal a tiré sa révérence sur une note positive. Elle s'est adjugé, pour l'honneur, le quatrième quart-temps (13-16 en leur faveur de la 31ème à la 60ème minute).

http://www.handzone.net/upload/actus/coupes_europe/2017-2018/fem/h60q7427.jpg

ISSY/PARIS – DRAMMEN (NOR) : 23-22 (13-11)

Le 20 octobre 2017. 1250 spectateurs. Arbitres : MM. Mitrevski et Todorovski (MCD). Aller : 26-17.

ISSY/PARIS : Abbingh 6 ; Pintea 4 ; Mala 3 ; Frey 2 ; Golba 2 ; D. Lassource 2 ; M. Fofana 1 ; Galtier 1 ; H. Oftedal 1 ; Sercien 1.


BESANCON – SILKEBORG (DAN) : 28-23 (13-12)

Le 21 octobre 2017. 3000 spectateurs. Arbitres : MM. Cabrejas et Sanchez (ESP). Aller : 26-27.

BESANCON : Dupuis 7/8 (4/5 penaltys) ; Kolczynski 3/3 ; Bouquet 3/4 ; Dazet 2/2 ; Feuvrier 2/2 ; Nunez 2/3 ; Touré 2/3 ; A. Frécon 2/4 ; Lévêque 2/5 (1/1 penalty) ; Brame 1/1 ; Robert 1/1 ; Kouyaté 1/3. Gardiennes : Stojak (7 arrêts en 25', dont 2 penaltys), Gabriel (8 arrêts en 31', dont 1 penalty) et Frank (2 penaltys en 4').


COPENHAGUE (DAN) – DIJON : 28-27 (15-11)

Le 21 octobre 2017. 803 spectateurs. Arbitres : A. et S. Smailagic (SUE). Aller : 32-23.

DIJON : Lathoud 5 ; D. Sylla 5 ; Skolkova 4 ; Bouchard 3 ; Moretto 3 ; Paulsen 3 ; Rysankova 3 ; Mercuzot 1.

En italique, les qualifiés.

© Laurent Hoppe
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités