mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
What is it, SOC ?
Pendant que du côté d’Albertville, Françaises, Roumaines, Brésiliennes ou autre Russes peaufinent leur préparation en vue des JO. Leurs homologues Scandinaves en font de même en compagnie des Hongroises.
Tout ce petit monde est hébergé par des Danoises « new génération » , fraîchement qualifiées pour l’Euro Macédonien de décembre  prochain.
Ces équipes se rencontrent sous la formule demi-finale, finales croisées.



Et pour commencer ce week-end pré-Olympique, c’est un Norvège-Suède qui était proposé aux spectateurs de la Helsinge Hallen surchauffée.
Les Norvégiennes se présentent une nouvelle fois sans Katja Nyberg, toujours en délicatesse avec son dos. De plus Marit Breivik a décidé de laisser Gro Hammerseng sur le banc. C’est un début de rencontre plutôt brouillon du côté norvégien. L’activité défensive des jaunes gène énormément l’attaque norvégienne dans laquelle Kristine Lunde ne trouve pas ses marques, et comme en face les suédoises jouent leur match sans être extraordinaire, cela donne un  début de match équilibré mais sans relief.



Au quart d’heure de jeu  Marit Breivik change sa base arrière , Gro Hammerseng aux commandes et Linn Kristin Riegelhuth à  droite. Toutefois la carburation n’y est toujours pas et sans une excellente Katrine Lunde-Haraldsen, les suédoises auraient pris l’avantage.
Il faudra attendre les dix dernières minutes, de cette première période, pour voir les fondamentaux norvégiens retrouvé: Défense, montée de balle. Ce qui leur permet d’atteindre la mi-temps avec six unités d’avance 16-10.




De retour des vestiaires, le jeu est, comme en début de rencontre, équilibré. Cependant celui-ci est  bien meilleur. Du côté des rouges, la circulation de balle est plus fluide, et les relations avec le pivot plus fréquentes. En face, les filles d’ Ulf Schefvert maintiennent l’écart grâce à leur jeu rapide.
C’est à la faveur d’une double supériorité numérique, que Therese Helgesson permet aux suédoises de revenir à quatre buts. Toutefois dés le retour des exclues, les coéquipières de Kari Mette Johassen mettent le turbo, ce qui lui permet de s’exprimer.
Ulf Schefvert a l’air résigné et sort Madeleine Grundstrom  pour Therese Bengtsson, pour le dernier quart d’heure de jeu.
Les suédoises ne sont pas de son avis, elles s’accrochent pour venir échouer à 28-21.


A Helsinge (DK), Helsinge Hallen
Le 25 Juillet 2008 à 18H00
Norvege-Suède 28-21 (Mi-temps: 16-10)
800 Spectateurs

La marque

Norvège:
 Aamodt 1, Snorroeggen 1, Sorlie Lybekk 5, Nostvold 4, Dyhre Breivang 2, Hammerseng  6, Johansen 5, Frafjord 3, Riegelhuth 1

Suède:
Helgesson 5, Wiel Freden 3, Toveby 2, Utkovic 2, Ahlm 4, Torstenson 4, Gullden 1

Handzone
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités