mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
La Macédoine rêve de Londres, l’Allemagne vit un cauchemar
La Macédoine rêve de Londres, l’Allemagne vit un cauchemar
26 Janvier 2012 | International > Euro

La dernière journée de la Poule I a été le traquenard total pour les Allemands. En pôle position pour accéder en demi-finale, les hommes de Martin Heuberger ont d’abord laissé la place à un Danemark qui ne demandait qu’un échec de la Mannschaft face à la Pologne pour atomiser la Suède, puis a perdu son billet pour Londres en voyant la Macédoine dominer presque tranquillement la Serbie dans le dernier match de la journée.

La Serbie n’ayant rien à gagner et juste à perdre quelques joueurs en cas de blessure, la Macédoine a été à l’évidence favorisée par la première place assurée avant cette dernière journée, mais il faut rendre hommage à cette équipe qui fait tout ce qu’elle peut avec un collectif très restreint mais qui possède en Kiril Lazarov un guide exceptionnel sur cet Euro. Pour le Danemark, la Pologne a été une alliée de marque. A la course vers un ticket pour un des TQO, la Pologne a fait le match qu’il fallait faire pour rêver de JO. Dominer l’Allemagne n’est pas une chose facile, même si elle a parfois de gros trous d’airs aussi bien offensifs que défensifs. Sans gardiens pour ce match, les Allemands n’ont rien pu faire et ont donc laissé le Danemark réussir l’incroyable exploit de se qualifier en arrivant au tour principal avec 0 point.

Au final la journée aura donné le droit à la Serbie de croire à un retour vers les sommets, il va falloir dominer cette Serbie qui a retrouvé un vrai collectif et un mental qui pour le moment semble à toute épreuve. La Danemark va tenter de faire le doublé après 2008 et se venger du titre Mondial perdu « à domicile » face à la France. Mais les arrivants de Novi Sad, l’Espagne et la Croatie ont tout autant d’ambitions.

Les Allemands à la trappe !


La Pologne a définitivement douché les rêves de demi finale et de Jeux olympiques de la Mannschaft en gagnant son dernier match contre les ennemis intimes. Du même coup, les joueurs de Bogdan Wenta s’offre une chance d’attraper un TQO, en disputant la place 5/6 aux macédoniens.

Les polonais ont pris et conservé la tête pendant toute la rencontre malgré un score serré jusqu’au final. Avec sept marqueurs à trois buts ou plus les Bartosz Jurecki, Karol Bielecki, Patryck Kuchczynski ou encore Adam Wisniewski à 100%, la Pologne a sorti l’artillerie lourde pour dominer une équipe d’Allemagne toujours privée de la réussite de sa star Uwe Gensheimer, cantonné à deux buts. Dominik Klein, efficace au relais de son coéquipier finit meilleur marqueur avec sept réalisations, mais termine sur un carton rouge dans le money time au moment ou le sort du match se jouait ! Christoph Theuerkauf, le pivot s’est encore mis en évidence à l’image de Christian Sprenger, buteur efficace (7) mais privés de base arrière, Pascal Hens a encore pointé aux abonnés absents, les allemands n’avaient pas les armes .Les polonais, orphelins de Slawomir Szmal a joué sans gardien de niveau international cet euro mais sauve l’essentiel.

A Belgrade, Beogradska Arena
Le mercredi 25 janvier à 16h15
Pologne - Allemagne : 33 - 32 (Mi-temps : 18-17)
5 000 spectateurs
Arbitres :
MM RALUY LOPEZ O. et SABROSO RAMIREZ A. (Espagne)

Le Danemark tient sa demi finale !


Ces danois ont de la ressource, à voir comment ils se sont reconstruits au fil de cet Euro, en s’appuyant d’abord sur des valeurs de combativité et de solidarité puis sur la qualité de leur jeu rapide qui leur permettait d’inscrire des buts dit « faciles »,ils ont retrouvé leur confiance et la qualité qui leur avait permis de faire douter les français en finale du dernier mondial.

Le match, était joué à la pause, avec un Anders Eggert sur son nuage, meilleur marqueur avec sept buts, sans échec et un Niklas Landin qui pointe à dix huit arrêts, les hommes d’Ulrick Wilbek avaient une avance confortable. Les suédois se sont repris au retour des vestiaires avec aux manettes un excellent Kim Andersson, meilleur marqueur du match (8/9) mais Kim Ekdkal du Rietz était de l’autre coté moins en réussite à l’image du reste de l’équipe en échec sur Niklas Landin. Une défense et des gardiens aux abonnés absents ont plombé les ambitions suédoises et la prise en individuelle du canonnier danois Mikkeli Hansen n’a rien changé. Le coach danois, malin a continué a gardé tout son collectif sous pression en faisant jouer les remplaçants du match de lundi !
Les suédois ne seront pas dans le dernier carré, il leur reste à grandir et préparer leur TQO, alors que « le toujours jeune » Lars Christiansen, auteur de trois buts, peut encore rêver au titre et à un vol direct pour Londres ! Mais pour cela il leur faudra à l’évidence trouver un pivot de standing mondial, l’absence de Markus Ahlm étant dans le domaine un très lourd handicap.

A Belgrade, Beogradska Arena
Le mercredi 25 janvier à 18h15
Danemark - Suède : 31 - 24 (Mi-temps : 18-11)
7 000 spectateurs
Arbitres :
MM KRSTIC N. et LJUBIC P. (Slovénie)

Un match à l’amiable !


Les deux provinces de l’ancienne Yougoslavie ont joué ce match sans pression excessive. La Macédoine se donne le droit de rêver à Londres et valide un beau parcours qui verra cette équipe jouer une inédite cinquième place dans une compétition aussi relevée !

Ce n’est que justice au vu du parcours de ce groupe enthousiaste et soutenu pas des supporters passionnés. Les serbes en ont profité pour mettre au repos leurs joueurs clés, le gardien Darko Stanic et l’arrière Momir Illic, dans l’objectif de la demi finale contre les « frères croates ». Marko Vujin et Zarko Sébum ont été les principaux dangers serbes alors que leurs coéquipiers butaient régulièrement sur le gardien adverse Borko Ristovski qui fut encore le grand artisan de la victoire de son équipe avec quinze arrêts. La Macédoine en tête à la pause conservera son leadership jusqu’au coup de sifflet final. Kiril Lazarov s’est encore taillé la part du lion, il totalise avec dix réalisations presque la moitié des buts de son pays ! Il aura été monstrueux sur cet Euro et a véritablement été la locomotive de son équipe pendant quinze jours ! La Serbie s’est préservée et peut préparer le match qui s’annonce sous haute tension contre la Croatie alors que la Macédoine espère bien jouer un mauvais tour aux hommes de Boris Denic dans une salle ou elle évolue quasiment à domicile !

A Belgrade, Beogradska Arena
Le mercredi 25 janvier à 20h15
Serbie - Macédoine : 19 - 22 (Mi-temps : 10-11)
17 000 spectateurs
Arbitres :
MM ABRAHAMSEN K. et KRISTIANSEN A. (Norvège)

Dernière Journée | Journée 6
Equipe ReceveuseEquipe VisiteuseScoreDateStats
PologneAllemagne333225/01>>
DanemarkSuède312425/01>>
SerbieMacédoine192225/01>>
PlEquipePtsMJVicDefNulBut +But -SérGAP
1Serbie75311110104-1
2Danemark653201401333
3Macédoine5522113012721
-Allemagne55221132129-2
5Pologne552211321361-1
6Suède25032124139-2
Handzone
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités