mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
EDF : Elles ne demandent qu’à progresser
EDF : Elles ne demandent qu’à progresser
27 Octobre 2013 | International > Euro

Le week-end international s’est parfaitement fini pour les Bleues, leur victoire 27-13 en Finlande leur a ouvert en grand les portes de la qualification pour l’Euro 2014, car dans le même temps, la défaite de l’Islande 19-18 en Slovaquie éloigne un peu la seule équipe qui parait capable de rivaliser avec les Françaises dans cette poule.

Comptablement, indubitablement l’affaire est plus que bonne, reste toutefois la manière car si face à la Slovaquie le jeu offensif tricolore avait plu et avait même été parfois emballant, dans le match en Finlande, il y a eu cette fois de vrais passages à vide, avec en plus une incapacité parfois criarde à battre une gardienne finlandaise quasi inconnue mais qui a fait très mal aux Bleues. Bien sur, il restait la défense, et là, on est resté sur de très bonnes bases avec deux gardiennes très vigilantes et parfois étincelantes. Mais devant un bloc encore une fois très compliqué à passer, avec quelques jolies performances, comme celle d’une Julie Goïorani intraitable devant ses buts et très présente devant ceux de la Finlande. On y rajoutera encore une fois une Gnonsiane Niombla qui s’affirme de plus en plus comme la patronne à venir du groupe tricolore et sur la fin de match une Audrey Bruneau qui va faire parler à la fois sa puissance et sa vitesse pour transpercer la défense nordique.

Mais entre quelques bons passages, il y aura eu aussi le reste… Des moments quasi de panique en attaque, des choix de passes, des renversements plus que malvenus et surtout des shoots soit pris en dépit du bon sens, soit complètement ratés face à une Sonja Koskinen qui va faire un vrai show sur les 60 minutes mais qui va voir un paquet de shoots passer à côté de ses cages. A ce petit jeu, les Gnabouyou, Deroin, Lacrabère vont rivaliser dans les échecs, entraînant dans leur sillage une Manon Houette visiblement terriblement contractée par sa première en bleu. Avec un minimum d’application, l’addition aurait atteint les 35 ou 40 unités pour la Finlande et on aurait pu parler de vraie démonstration tricolore et d’avenir en pleine lumière. Au lieu de cela, ce fut solide, parfois plein de vitesse mais aussi hésitant et brouillon, obligeant Alain Portes à prendre deux temps morts pour replacer un peu son monde. Le premier après que la Finlande eut collé un 4-0 à des Bleues pourtant parfaitement lancées après 15 minutes de jeu, le deuxième, à la 39° après un retour de vestiaire plus qu’hasardeux et un 2-2 qui ne sentait pas vraiment bon sur ce début de seconde période. Heureusement, les mises au point du coach bleu vont payer, surtout en défense sur le deuxième acte, où après, la Finlande ne va plus trouver que deux fois en 20 minutes la faille dans le mur français.

Autant de temps que vont mettre à profit les Françaises pour finalement l’emporter de 14 buts, un matelas somme toute très acceptable quand on sait que les Finlandaises avaient lâché l’affaire de 16 buts à Reykjavik. Tout ce beau monde va maintenant retourner dans les clubs pour y finir la première partie de saison, puis se retrouver pour la préparation du Mondial en Serbie avec notamment un TIPIFF qui devrait permettre de faire très vite progresser ce groupe qui a un vrai avenir si il sait gommer les erreurs vues parfois en Finlande. Concernant les qualifications à l’Euro, fin mars on en saura vraiment plus avec la double confrontation avec les Islandaises le 26 en Islande et le 29 en France.

A Vantaa, Energia areena
Le dimanche 27 octobre 2013 à 17h30
Finlande - France : 13 - 27 (Mi-temps : 8-17)

1 000 spectateurs
Arbitres :
MM Arthur Brunner et Morad Salah (Suisse)

Finlande
Gardiennes :
1 Koskinen Sonja Helene 60 min, 15 arrêts dt 3/9 pen., 12 Janson-Heikkinen Alina
Joueuses : 2 Jäntti Inka 0/1, 3 Degerman Pamela 0/2, 5 Lindholm Anna 0/1, 6 Gammals Jessika, 7 Jäntti Sara 0/1, 9 Genberg Martina 2/3, 10 Roos Alexandra 2/4, 11 Backman Keisa1/1, 13 Lindahl Anna 1/2, 14 Ax Kathlen, 15 Hilli Johanna 3/8, 18 Näräkkä Annika1/2, 19 Cainberg Linda 3/11, 24 Väyrynen Ida.

France
Gardiennes : 16 Darleux Cléopâtre 14 arrêts dt 1/3 pen., 23 Attingre Armelle 30 min., 8 arrêts
Joueuses : 3 Houette Manon 0/2 dont 0/1 pen., 4 Kamto Njitam Nina 2/2, 8 N'Gouan Astride, 9 Baudouin Paule 5/6 dont 4/5 pen., 10 Zaadi Deuna Grace 1/1, 14 Gnabouyou Marie-Paule 1/5 , 15 Bruneau Audrey 4/7, 17 Dembele Siraba 4/5, 18 Deroin Audrey 2/6, 19 Goiorani Julie 2/3, 20 Abdourahim Dounia 1/2, 21 Niombla Gnonsiane 3/4, 22 Briemant Lesly 2/3 dont 1/2 pen., 64 Lacrabere Alexandra 0/2.

Evolution du score : 1-3 5°, 2-6 10°, 3-10 15°, 7-11 20°, 7-14 25°, 8-17 MT - 9-19 35°, 10-19 40°, 10-21 45°, 10-23 50°, 11-25 55°, 13-27 FT.

© François Dasriaux
Partager
    Identification nécessaire pour ajouter une réaction
    Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
    (C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
    joueurs | équipe | actualités