mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Groupe I : Le Danemark a son billet pour les demies
Groupe I : Le Danemark a son billet pour les demies
21 Janvier 2014 | International > Euro

Encore une fois la logique a prévalu dans le groupe 1, mais encore une fois, elle n’a pas été limpide ! L’Islande a galéré face à la Macédoine pour s’imposer de deux buts, l’Espagne à fait encore pire avec une victoire étriquée d’un but sur l’Autriche et la balle d’égalisation dans les mains autrichiennes sur la dernière action tandis que si le Danemark a dominé la Hongrie de 4 buts, cela s’est fait là aussi dans la douleur et la sueur.


L’Islande toujours dans le coup

Même si la victoire face à la Macédoine a été compliquée à arracher, même si Aaron Palmarsson a été transparent, les Islandais sont toujours dans le coup, même si cela sera compliqué, pour que tout se passe au mieux, il faudrait que l’Espagne perde contre la Macédoine et que les coéquipiers d’un Asgeir Hallgrimsson encore meilleur joueur pour ses couleurs dominent tout simplement le Danemark dans son antre de Herning.

Mal parti face au duo Mirkulovski – Lazarov, les Islandais vont mettre 20 minutes avant de refaire surface. Il faudra que le duo du PSG Hallgrimsson – Gunnarsson se mette à plein régime et que Bjorgvin Gustavsson se mette lui en mode muraille pour que les mouches changent d’ânes. Une fois installés leaders du match, les Islandais ne vont jamais lâcher le morceau, mais cela va se faire à l’énergie et la fin de match sera même crispante avant que le gaucher Parisien ne revienne en jeu pour plier de bon l’affaire. Même si son shoot sur le buzzer va s’envoler au dessus du but de Petar Angelov, Asgeir Hallgrimsson a encore été étincelant et se transforme au fil des matches comme le vrai leader de cette équipe. Avec la classe des Sigurdsson, le métier d’un Gunnarsson et tout le monde l’espère la renaissance d’Aaron Palmarsson, l’Islande a tout dans les mains pour causer de gros tracas à leurs voisins Danois.



Les Champions du Monde Espagnols en mode galériens

Face au Danemark, les faiblesses au poste de pivot avaient éclaté en plein jour pour l’Espagne. Le retour de Julen Aguinagalde était sensé régler tout cela. Cela s’est fait en partie, avec un monstrueux 8/10 et 3 jets de 7 mètres provoqués, le pivot de Kielce a été le roi du terrain. Mais pour redevenir la machine à gagner de Barcelone, il va falloir que les soucis au poste de gardien s’envolent. Voir arriver Arpad Sterbik est sans doute illusoire, reste à espérer que la doublette Sierra – Perez de Vargas arrive à oublier ses doutes des derniers matches.

Car l’Autriche, out de toute ambition dans cette Euro a bien failli profiter des largesses défensives espagnoles. Le duo Hermann – Szilagy profitait de toutes les occasions pour enfoncer le clou et les pertes de balles espagnoles étaient le plus souvent cruelles et les gardiens autrichiens étaient au moins vigilants à défaut d’être impériaux. Mais à la 45° avec un joli +5 en main pour l’Espagne, on pensait que cette Autriche out du jeu des demi-finales allait capituler, que nenni ! Victor Szilagy gérait le tempo, Robert Weber galopait sur son aile et Cristian Ugalde loupait le +2 à 20 secondes de la fin du jeu. Le temps pour L’Autriche d’obtenir un dernier coup franc, tir direct qui finissait sur le côté du but espagnol, non sans faire trembler les filets et les supporters espagnols. L’Espagne est encore largement en course aux demis, un point face à la Macédoine lui suffirait, mais pour contrer Kiril Lazarov et sa clique, il va falloir à coup sur faire mieux que face à l’Autriche.


Le Danemark sur mode alternatif mais qualifié

Les Danois ont dominé la Hongrie et mis ainsi fin aux espoirs fous des Magyars de demi-finale. Mais si le champion d’Europe en titre avait brillé face à l’Espagne samedi, face aux hommes de Lajos Mocsaï, ce fut loin d’être le cas !

D’abord sur le contenu du jeu. Sans une incroyable série de 8 attaques, toutes stériles, de la part des Hongrois au milieu de la première période, le Danemark ne se serait pas baladé en permanence devant au score. Avant Ancsin, Csaszar et Putics se régalaient face à un Niklas Landin perdu dans ses buts. Mais cette extinction du jeu va faire purement basculer la rencontre. Même si la prestation arbitrale de la paire slovène va avoir un goût très douteux pour les Hongrois. Ces deux là après avoir consciencieusement enfumé du Biélorusse la veille, ont travaillé le hongrois en férocité, allant jusqu'à coller un rouge à Ferenc Ilyés qui doit encore se demander ce qu’il a fait. Mais les hautes autorités arbitrales de l’Euro avaient demandé aux arbitres de sortir le rouge, en bons élèves pas doués, la paire Krstic – Ljubic s’est exécutée, cela lui vaudra peut-être une place dans le dernier carré, même si les joueurs doivent en pâtir ! Quitte à coller le rouge demandé, on aurait plutôt visé le suave René Toft Hansen pour l’ensemble de son œuvre. Le pivot de Kiel étant dans tous les coups où un Hongrois était obligé de faire appel au soigneur. A force, les coïncidences finissent par ne plus en être ! On passera donc sur les 19 pertes de balles du Danemark, les performances de gardiens un peu douteuses, le Danemark est en demi-finale de son Euro, il va pouvoir faire tourner face à l’Islande surtout qu’au coup d’envoi du match, il connaîtra le résultat de l’Espagne. Si l’Espagne prend un point, alors le match face à l’Islande comptera pour du beurre. Reste l’inquiétude provenant de la prestation arbitrale. On espère fortement ne pas repartir comme dans l’Euro 2002 ou le Mondial 2007 où les décisions arbitrales avaient fini par faire basculer les titres dans des poches pas toujours idoines.

Dernière Journée | Journée 5
Equipe Receveuse Equipe Visiteuse Score Date Stats
Macédoine Islande 27 29 20/01 >>
Autriche Espagne 27 28 20/01 >>
Danemark Hongrie 28 24 20/01 >>
Prochaine Journée | Journée 6
Equipe Receveuse Equipe Visiteuse Score Date Stats
Macédoine Espagne   22/01  
Autriche Hongrie   22/01  
Danemark Islande   22/01  
Pl Equipe Pts MJ Vic Def Nul But + But - Sér GAP
1 Danemark 8 4 4 0 0 121 102 4  
2 Espagne 6 4 3 1 0 123 113 1  
3 Islande 5 4 2 1 1 117 114 2  
4 Hongrie 3 4 1 2 1 109 114 -1  
5 Macédoine 2 4 1 3 0 95 110 -2  
6 Autriche 0 4 0 4 0 104 116 -4  

© François Dasriaux
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités