mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Euro F: les Pays Bas privés de leur principal atout?
Euro F: les Pays Bas privés de leur principal atout?
17 Décembre 2014 | International > Euro

De la performance d'Estavana Polman (meilleure réalisatrice des Pays Bas avec 32 buts) dépend grandement le rendement des "Oranje". Séchée mardi après une charge de la pivot monténégrine Lazovic, l'arrière n'est pas sûre de pouvoir tenir sa place ce mercredi soir, face à la France. Portrait d'un phénomène du handball dont le charme n'a d'égal que le talent.

Estevana Polman est à la fois une surdouée du handball et une enfant de la balle. Le sport fait partie de l'ADN familial, même si du côté d'Arnhem, c'est le football qui dès le départ a séduit le papa Willem, la maman Winniefred et le grand frère Timothy. En août 1992, le cercle s'élargit avec l'arrivée de jumeaux. Un garçon, Dario et une fille, Estavana. L'ange qui se penche sur le berceau est bienveillant puisque quelques années plus tard, alors qu'ils sont encore de remuants chérubins, ils seront attirés par cette petite balle pégueuse aux rebonds incertains. Le handball néerlandais vient de grossir ses rangs mais c'est pourtant l'espiègle blondinette qui va en tirer le plus parti. Ses qualités sur un 40x20 ne laissent personne indifférent, certainement pas l'entraîneur de l'équipe 1ère du AAC 1899. En septembre 2005, à tout juste 13 ans, "Es" fait ses grands débuts dans un match de 1ère division néerlandaise. Fait sans précédent, c'est la plus jeune joueuse à ce niveau. Elle entre déjà dans la légende du club d'Arnhem et du hand batave ! 

Une miraculée de la vie

Au cours de l'été 2009, les parents ont décidé d'offrir à leurs jumeaux une balade en Italie. Mais ils ne verront jamais la péninsule. Un quotidien d'Arnhem raconte à l'époque comment à hauteur de Francfort, des vacances bien méritées peuvent se transformer en cauchemar. Sur une trois-voies rendue glissante par la pluie, le véhicule familial est percuté par un chauffard qui prend la fuite. La voiture fait une embardée. Dario et Willem s'en sortent sans dommage. Pour la joueuse et sa mère, c'est plus compliqué. Winniefred est opérée d'urgence après une hémorragie artérielle, pour Estavana, les médecins diagnostiquent deux fractures au niveau des vertèbres mais l'intervention chirurgicale est évitée. Après quelques semaines d'arrêt, la joueuse qui s'estime miraculée car elle aurait pu se retrouver paralysée, reprend une activité physique, beaucoup de marche et progressivement le ballon. Malgré quelques raideurs dorsales, elle retrouve le terrain. Elle ne le quittera plus.



La lente ascension

Estavana Polman est enfin sur la bonne rampe de lancement. Elle vient de changer d'air et signer au VOC Amsterdam. Au cours de cette saison 2010/2011, le club de la capitale dispute deux tours qualificatifs à la Ligue des Champions, atteint les 8èmes de l'EHF et la côte de la joueuse qui est régulièrement retenue en sélections jeunes et juniors, ne cesse d'augmenter. A l'Euro U19, les Pays Bas décrochent la médaille d'argent et Estavana le titre de meilleure demi-centre de la compétition. A 19 ans, le Danemark lui tend les bras mais avide de temps de jeu, elle préfère évoluer à Sonderjysk un club de 1ère division danoise (équivalent D2 en France). Ce qui ne l'empêche pas d'intégrer les "A" et prendre part au Mondial brésilien. L'ascension se poursuit, ses stats en championnat national sont impressionnantes, une proposition d'Esbjerg arrive au bon moment. "Es" fait son entrée dans la prestigieuse Ligue danoise. La même année, elle est au Mondial serbe où elle prend encore un peu plus d'envergure. Esbjerg réalise une excellente saison et atteint la finale de la coupe de l'EHF (battu en aller/retour par les Russes de Lada). Ce qui n'empêchera pas la Néerlandaise d'inscrire 19 buts lors des deux matches. Depuis cet été, Esbjerg est la seule équipe invaincue de la "Boxer League", Estavana Polman a largement contribué à cette performance. Elle est arrivée en Croatie avec un maximum d'énergie et pleine d'ambition. Sept buts contre l'Allemagne, 10 contre la Suède, 7 contre la Slovaquie et 8 contre le Monténégro, elle est devenue l'élément incontournable de la sélection des Pays Bas.  Avant que Lazovic ne l'envoie au tapis. Autant dire que sans elle, les "Oranje" n'ont pas le même goût.  

Pays Bas - France, ce mercredi 20h15 à la Zagreb Arena
Arbitres: MM Jiri Opava & Pavel Valek (République Tchèque)

© Yves Michel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités