mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Euro Fem: Norvège-Espagne en finale... de rêve
Euro Fem: Norvège-Espagne en finale... de rêve
19 Décembre 2014 | International > Euro

Il y aura comme un air de déjà-vu à la Papp Laszlo aréna de Budapest dimanche : les Espagnoles tenteront d'empêcher la Norvège de reconquérir son titre perdu il y a deux ans. De son côté, la Suède devra rivaliser de créativité pour abattre un Monténégro à bout de force.

Sur le fil, l'Espagne sort le tenant du titre

Sa faute sur Estavana Polman avait empêché la Néerlandaise de jouer contre la France : lors du match entre la Suède et le Monténégro, son geste violent à l'encontre de Linnea Torstensson n'a cette fois pas échappé à la vigilance des arbitres et Suzana Lazovic a été de fait, privée de demi-finale par l'EHF. Sans pivot, les Monténégrines ont douté et passé 50 minutes avant de trouver comment faire sans elle. Résultat: leur timidité leur a sans doute coûté la victoire.

Dès le départ, les Espagnoles profitent du manque d'assurance et des erreurs à répétition des joueuses des Balkans : Marta Mangué donne le "la", Elisabet(h) Chavez et Pinedo (5 buts) la suivent et les Ibères mènent déjà 11-4 à la 22'. Auteur d'une mi-temps titanesque, Silvia Navarro (50% d'arrêts sur le match) n'a encaissé que 8 buts à la pause : une assurance en prévision de la rébellion à venir ? Ça aurait pu : au retour, les Monténégrines se maintiennent dans le match tant bien que mal et c'est l'entrée de Marina Rajcic dans les cages qui renverse la vapeur. Ses arrêts à répétition (64% !) font taire les Espagnoles pendant 14 longues minutes que Jovanovic et ses coéquipières ne mettront jamais à profit pour revenir. On assiste alors à un moment surréaliste : lors d'un temps mort, Dragan Adzic, -qui reconnaît par ailleurs le manque de profondeur de son banc - s'adresse à ses joueuses affalées sur la touche, alors que les remplaçantes s'activent pour leur procurer de l'air à grands coups de serviette. Il faut croire que le système a fonctionné puisqu'à partir de la 53', Radicevic (6 buts) puis Mehmedovic sont au relais par 4 fois au pivot : à 2 minutes du buzzer final, les Monténégrines reviennent à un but (17-18) d'Espagnoles qui se sont fait sérieusement peur mais ont su gérer efficacement leur deuxième mi-temps peu prolifique.

A l'issue du match, l'entraîneur monténégrin Dragan Adzic accusait le coup : "Nous avons joué un match très compliqué et physique face à la Suède. Hier, nous avons passé 5 heures dans le bus pour faire la liaison entre Zagreb et Budapest : aujourd'hui, nous étions fatigués". Les Espagnoles, qui n'ont pas à rougir, affichaient un sourire de circonstance : après plusieurs années difficiles en championnat d'Europe (11èmes en 2010 et 2012), elles renouent avec leur performance de 2008 et se qualifient pour la finale.

Monténégro : Marina Rajcic (7/11, 64%), Sonja Barjaktarovic (4/19, 21%) - Radmila Petrovic (2/3), Biljana Pavicevic (2/2), Jovanka Radicevic (6/8), Marija Jovanovic (2/7), Andjela Bulatovic (1/3), Andrea Klikovac, Djurdjina Jaukovic, Djurdjina Malovic (0/1), Katarina Bulatovic (4/10), Ema Ramusovic, Majda Mahmedovic (1/2), Jelena Despotovic, Milena Knezevic.

Espagne : Silvia Navarro (18/36, 50%) - Marta Lopez (0/1), Carmen Martin (0/4), Maria Nunez, Beatriz Fernandez (1/1), Marta Mangué (4/5), Macarena Aguilar (1/2), Elisabet Chavez (3/6), Elisabeth Pinedo (5/7), Beatriz Escribano, Nerea Pena (3/6), Lara Gonzales (0/1), Patricia Elorza, Naiara Egozkue, Alexandrina Cabral (2/5).



La Norvège maîtrise la Suède

Après un premier tour sans accroc, les deux équipes avaient concédé leur dernier match dans des conditions différentes : déjà qualifiée, la Norvège a pu se permettre de reposer ses cadres, mais aussi Sanna Solberg et Camilla Herrem, malades. À Zagreb, la Suède devait gagner pour éviter cette Norvège : elle s'est inclinée face au Monténégro dans un match qui a laissé des traces visibles dès les premières minutes pendant lesquelles les Norvégiennes s'envolent (9-3 à la 14'), laissant imaginer un match à sens unique. Mais les coéquipières d'Isabell Gullden, élue meilleure joueuse, ont su réagir pour faire briller leur meneuse (9 buts) et se relancer (10-9 à la 25') : en échec face à une Silje Solberg toujours efficace (39%), elles passeront néanmoins la fin de la rencontre à courir après le score. À la 40', Camilla Herrem initie une série de 4 buts (22-17 à la 46') qui sera fatale aux Suédoises. Intouchables dans cet Euro, les Norvégiennes mettent fin au beau parcours des bleues et jaunes : elles devront battre à nouveau l'Espagne (vaincue au tour principal) pour retrouver leur couronne.


Norvège : Silje Solberg (14/36, 39%), Emily Sando (0/3) - Betina Riegelhuth (1/2), Emilie Arntzen, Veronica Kristiansen (3/6), Ida Alstad (2/6), Heidi Løke (6/9), Karoline Dyhre Breivang (0/1), Nora Mørk (5/10), Stine Bredal Oftedal (3/7), Ida Björndalen, Linn-Kristin Riegelhuth Koren (4/4), Maja Jakobsen, Camill Herrem (3/4), Sanna Solberg (2/2), Pernille Wibe.

Suède : Johanna Bundsen (1/8, 13%), Filippa Idehn (7/28, 25%) - Ulrika Agren, Hanna Fögelström (1/1), Linn Blohm, Jamina Roberts (1/1), Louise Sand (2/4), Johanna Ahlm (1/5), Linnea Tortensson (2/4), Isabelle Gullden (9/15), Jessica Helleberg (1/3), Nathalie Hagman (2/2), Sabina Jacobsen (0/1), Ida Oden (3/8), Jenny Alm (2/3), Anna-Maria Johansson (1/2).

© Amélie Huhn
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités