mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Correct au final
Correct au final
8 Avril 2012 | International

Les Bleus ont fini le travail correctement face à la Suisse, même si la première mi-temps fut un peu compliquée sur bien des points, le jeu mise en place en seconde période et la défense 6-0 furent de vraies satisfactions même si il reste encore pas mal d’ajustements à faire mais la préparation de 5 semaines sera l’occasion de les faire. Tout ce beau monde se retrouvera à l’occasion de l’EuroTournoi du 13 au 15 juillet pour voir face à la Tunisie, l’Espagne et l’Islande si tout à bien avancé. Sacré challenge à quelques jours de se traverser la manche pour conquérir l’Angleterre.

A l’évidence la mauvaise nouvelle de la soirée, c’est la blessure de Nikola Karabatic à la 10° minute sur une réception chaotique après une poussette, la plaie du handball en ce moment. En retombant en hyper extension il se tordait la cheville gauche et le genou et était obligé de sortir du jeu et pour qui on peu avoir quelques inquiétudes. Il faudra attendre les examens pour en savoir un peu plus sur la gravité ou non de sa blessure.

Quoi qu’il en soit, ce mauvais épisode de la soirée a un peu bloqué les Bleus dans leur élan qui a ce moment de la partie avaient un joli capital d’avance avec un 6-2 probant. Cédric Sorhaindo trouvait les bons espaces, Sébastien Bosquet distillait de bons ballons à Luc Abalo ou prenait parfaitement sa chance de loin, Nikola Karabatic menait tout cela de main de maître et la Suisse ne trouvait pas de bonnes solutions face à la 5-1 ou Nikola Karabatic défendait le plomb devant. Le meneur de la France sur le flanc, tout cela va vite se déliter et les Graubner, Schimd et autre Kurth se faisaient un plaisir de châtier les Bleus sur le moindre oubli ou sur la moindre perte de balle. En 10 minutes, les Suisses prenaient même la main sur le match à 10-11. La défense donnait trop de signes de faiblesse… battus en duel homme à homme, faisant parfois des choix douteux sur les ailes, laissant le duo Goepfert – Kurth s’amuser aux dépends de Thierry Omeyer, les Bleus avaient beau avoir une vraie réussite sur leurs prises de risques offensives, la perméabilité défensive des Tricolores ne leur permettait pas de reprendre la main sur le match.

Le fait que la Suisse mène à la pause était tout sauf une injure au jeu après les 20 dernières minutes de la première période et une défense qui avait tendance à un peu prendre l’eau sur tous les postes. Il manquait ce petit plus, un peu d’agressivité, un peu d’entraide et surtout d’envie de se faire mal pour le copain. Alors Claude Onesta lançait la 6-0 qui avait si bien fonctionné jeudi à Chambéry. Face à un mur de nouveau plus compact, Andy Schmid avait plus de mal à trouver la faille, la puissance de David Graubner trouvait une réponse bleue qui s’appelait souvent Gille, que ce soit Bertrand ou Guillaume et Daouda Karaboué faisait le reste pour que la France reprenne le chemin d’une seconde victoire de rang. Même si la France connaissait un beau petit passage à vide lâchant quelques ballons au milieu de la seconde période, la machine avait été remise en route et la Suisse va même finir à l’agonie dans les dix dernières minutes concédant un 8-2 qui donnait un vraie ampleur au score final.

Si la France a un peu péché en défense en première période, il reste cette 6-0 qui demande à être revue et surtout une efficacité au tir remarquable, les pauvres gardiens suisses en étant quittes à ne pouvoir dispenser que 3 arrêts en 60 minutes. Avec un Guillaume Gille qui reste incontournable dans sa science pour faire jouer les autres, avec un Daouda Karaboué qui aura parfaitement répondu au show de Cyril Dumoulin de jeudi, avec un William Accambray qui revient à pleine puissance comme un camion, on aura vu des choses intéressantes sur cette semaine de retrouvailles. Il reste maintenant à Claude Onesta et son staff à analyser tout cela pour appeler 22 joueurs pour la préparation, appel qu’il lancera comme un symbole le 18 juin prochain.

Les réactions avec HandTV


HandTV - EDF (H) - Réactions France / Suisse à... par ff-handball

A Montbéliard, Palais des Sports
Le samedi 7 avril 2012 à 20h15
France - Suisse : 34-25 (Mi-temps : 15-16)
5 000 spectateurs
Arbitres :
MM DUARTE SANTOS et RICARDO LUIS FONSECA (Portugal)

France
Gardiens :
Omeyer (30 minutes, 5 arrêts), Karaboué (30 minutes, 9 arrêts dt 1 pen.), Dumoulin
Joueurs : Fernandez (2/3), Dinart, Gille G. (2/2), Gille B. (3/3), Narcisse (2/2), Joli (7/7 dt 5/5 pen.), Honrubia (2/2), Karabatic (1/1), Mahé (1/1), Accambray (4/5), Abalo (2/2), Sorhaindo (3/4), Bosquet (5/8), Paty.

Suisse
Gardiens :
Stauber (54 min., 3 arrêts), Kindler (6 min., 0 arrêts), Quadrelli
Joueurs : Schmid (4/8 dt 0/1 pen.), Goepfert (3/4), Kurth (6/9), Liniger (2/4), Pendic, Baumgartner (1/3), Graubner (7/10), Hess (0/1), Heer (1/1), Hofstetter (1/2), Dahler (0/1), Schelbert, Stalder.

Evolution du score : 3-1 5°, 6-2 10°, 8-7 15°, 10-11 20°, 14-14 25°, 15-16 MT - 19-18 35°, 21-19 40°, 24-22 45°, 26-23 50°, 31-25 55°, 34-25 FT.

© François Dasriaux
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités