mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Golden League : Les Bleues partent du bon pied
Golden League : Les Bleues partent du bon pied
16 Mars 2017 | International

Auteures d’un début de match fracassant face au Danemark, les Françaises se sont offertes une belle balade dans leur premier match de la manche française de la Golden League. Menant 14-5 à la pause et emmenées par une Estelle Nze Minko de gala, elles ont tranquillement déroulé leur jeu en seconde période pour signer un joli 29-21 au final.

Et il ne fallait pas arriver en retard pour assister à la meilleure période des Bleues dans ce match. Après quelques minutes pour se mettre dans la partie, les Françaises allaient mettre la machine à défendre en marche avec en guest star une Estelle Nze Minko qui, à elle seule, faisait exploser l’attaque danoise. Avancée dans une 1-5 très agressive, son sens du jeu et du placement mettait les grandes tours rouges dans le dur avec soit des interceptions, soit des pertes de balles assez calamiteuse. Alors une défense qui mange l’attaque adverse, une Amandine Leynaud qui se charge du peu qu’il reste, la France sait alors mettre en place ce qu’elle aime le plus : le jeu rapide. Cela partait de partout, Nze Minko, Dembele, Ayglon Saurina, tout le monde courait et bien et le Danemark sombrait corps et âmes avec un 9-1 en 13 minutes qui sentait quand même très fort la grosse dérouillée. La seule chose qui pouvait sauver les Danoises était les Bleues elles-mêmes… En faisant largement tourner passé le premier quart d’heure, Olivier Krumbholz allait provoquer un petit répit pour les Nordiques. Moins précises en attaque, elles n’arrivaient plus à capitaliser sur les errances totales du Danemark en attaque. Il faudra le retour d’Estelle Nze Minko et une précieuse Manon Houette pour que la France arrive un peu à conserver son avance à la pause.

5 buts en 30 minutes, inutile de dire que la prestation offensive du Danemark avait été d’une pauvreté absolue et les joueuses de Klavs Bruun Jorgensen ne pouvaient guère faire pire et elles vont le démontrer en seconde période. Plus à l’aise face à la 6-0 mise en place par Olivier Krumbholz, elles bénéficiaient aussi d’une Lotte Grigel qui sans faire plus d’un mètre 80 arrivait au moins à mettre un vrai tempo dans son attaque. Résultat les Tranborg, Hansen et autre Jorgensen se trouvaient enfin servies dans de bonnes conditions et les pivots trouvaient de jolis espaces et étaient bien servis. On pouvait même y rajouter une Cécilie Greve de plus en plus performante dans les buts danois et logiquement les Bleues piochaient souvent en attaque mais arrivaient toujours à trouver une défense gagnante, un arrêt de Julie Foggéa ou un petit exploit personnel pour arriver à faire avancer la marque suffisamment pour que jamais elles ne se mettent réellement en danger. Au final un +8 solide même si la seconde période n’a pas été d’une grosse qualité et que sans doute le Danemark de ce soir n’avait rien d’une équipe de top niveau mondial. Mais c’est sans doute aussi à cause de la performance défensive du premier quart d’heure, que ce Danemark n’a pas été bon. Samedi, il faudra arriver à gommer les errements au shoot de la seconde période pour pouvoir affronter d’abord la Norvège qui a dominé les Russes en avant-première du match des Bleues puis la Russie championne olympique dimanche.

Les réactions (Avec le concours du service de presse de la FFHB)
Olivier Krumbholz : Ce soir nous avons pu faire tourner et nous avons vu de belles performances avec une bonne Manon Houette et de bons débuts de Pauline Coatanea. Les filles avaient à coeur de faire un bon début de match. Il y a eu trop de tirs manqués au seconde période, c'est dommage car nous jouions avec aisance. Les adversaires des prochains matches seront sûrement d'un niveau supérieur et il fallait garder un peu d'énergie.

Estelle Nze-Minko : Le Danemark est en reconstruction depuis quelques saisons. C'est toujours intéressant de jouer car elles ne prennent jamais les matches à la légère. Je trouve que nous avons mis beaucoup d'intensité. Nous n'avions pas joué ensemble depuis longtemps mais nous avons retrouvé nos automatismes malgré l'absence de quelques joueuses.

Manon Houette : Certes nous n'avons pas fait un bon début de 2e mi-temps mais nous avons repris nos marques ce soir. Nous avons intégré Pauline Coatanea, Astrid N'Gouan avec aussi le retour de Claudine Mendy. J'espère que les matches de ce week-end seront plus aboutis. La copie est propre mais nous avions envie de mettre encore plus de rigueur, au shoot et en défense qui est notre marque de fabrique. Pour un match de reprise, c'est pas mal. J'ai été super bien accueillis avec un public bienveillant. C'était génial.

Au Mans, Antarès
Le jeudi 16 mars à 20h30
France - Danemark : 29 - 21 (Mi-temps : 14-5)

4 200 spectateurs
Arbitres : MMES Vanja Antic et Jelena Jakovljevic

Evolution du score : 3-1 5°, 7-1 10°, 9-3 15°, 10-3 20°, 11-4 25°, 14-5 MT - 16-9 35°, 17-12 40°, 20-14 45°, 24-17 50°, 27-19 55°, 29-21 FT.

Le diaporama du match France Danemark par Philippe Riou


France
Gardiennes :
Foggea 30', 7 arrêts, Leynaud 30', 8 arrêts
Joueuses : Dembélé 2/4, Houette 4/7, Niombla 0/2, Mendy 1/3, N'Gouan 2/3, Nze-Minko 8/10, Zaadi 4/8, Landre 2/2, Ayglon-Saurina 2/3, Gnabouyou 2/5, Lacrabère 0/2, Flippes 01/, Coatena 2/2
Entraîneur : Olivier Krumbholz

Danemark
Gardiennes :
Greve 60', 12 arrêts et Juncker 0/1 pen
Joueuses : Bogelund 1/2, Pedersen, Okkels 1/2, Iversen, Hansen 8/11, Woller 1/3, Heindahl 4/5, Grigel, Nielsen 3/5, Tranborg 1/5, T. Jensen 0/1, Jorgensen 0/5, A. Jensen 1/3, Christiensen 1/5
Entraîneur : Klavs-Bruun Jorgensen

Le diaporama du match Norvège Russie par Philippe Riou

© François Dasriaux
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités