mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Châtellerault a de quoi sourire
Châtellerault a de quoi sourire
22 Janvier 2020 | France
A l’évidence, la seconde édition des Rencontres Internationales de Handball du Territoire Châtelleraudais a été une vraie réussite. 7 matches de très bonne tenue et un niveau de jeu plus que séduisant. Une affluence qui a enchanté les organisateurs et les équipes qui ont joué devant une salle remplie par 3 fois. Un satisfecit des équipes participantes qui donne encore plus d’avenir à cette manifestation.

Il faut dire qu’il y avait de quoi séduire le public de la Vienne ! Chambéry, Dunkerque, Ivry, Montpellier pour les clubs LNH et Valladolid et Benidorm pour ceux de la Liga. Du lourd et qui avait envie de se dégourdir les jambes après la longue trêve internationale sans jouer. Et les plus de 2500 spectateurs ont pu assister à des rencontres où l’envie de jouer et de gagner était plus que présente. En invitant des équipes espagnoles, l’organisation a aussi une très belle idée, cela permet de montrer vraiment autre chose et tout le monde a pu s’apercevoir que le jeu prôné par les clubs espagnols était bien différent de celui des clubs tricolores. Le plus séduisant de tous a certainement été Chambéry. Il faut dire que le début de saison du CSH n’a pas été trop flamboyant et tout le groupe, staff compris, veut se lancer dans les matches retour avec une toute autre dynamique que celle des matches aller, même si sur la fin de ceux-ci, les choses étaient beaucoup plus solides. Alors même Montpellier n’a pas pu tenir la dragée haute aux Savoyards. Arrivé avec 8 tauliers et une partie de sa jeune classe, le MHB a tenté de résister, mais devant une salle plus qu’archicomble, un Chambéry – Montpellier étant un must en France, le jeu en partie retrouvé des Jaunes et Noirs a fait exploser la résistance héraultaise avec un Julien Meyer, et ses 21 arrêts, roi absolu de la salle samedi soir.


Mais si le CSH a été royal, les autres ont aussi fait de jolies étincelles. Ivry et Dunkerque ont fait un doublé face aux clubs de Liga, alors que Benidorm et surtout Valladolid, leur ont largement répondu. La preuve ces deux défaites d’une équipe dde l'Atletico Valladolid où Robin Dourte s’est installé comme un des leaders, sur le fil avec plus de 60 buts à chaque fois, de quoi faire encore plus vibrer l’assistance. L’épisode 2 ayant vécu et bien vécu, tout le monde dans l’organisation se projette déjà vers un N°3 pour lequel les idées fourmillent déjà. Viser à inviter des clubs nordiques, danois par exemple. Utiliser encore mieux cette Salle Omnisport totalement rénovée et qui devient par là-même un superbe écrin pour une telle manifestation. Créer des événements autour du tournoi comme une master classe d’entraîneurs avec les entraîneurs des clubs pro présents. Etc…, etc… Clairement le signe que ce tournoi de mi-saison à sa place dans le paysage et que son dynamisme lui offre un bel avenir.


Le diaporama du tournoi par François Dasriaux



Tous les résultats
VENDREDI
Chambéry - Valladolid : 37 - 24
Montpellier - Benidorm : 36 - 32
SAMEDI
Ivry - Benidorm : 30 - 25
Dunkerque - Valladolid : 31 - 30
Chambéry - Montpellier : 31 - 24
DIMANCHE
Dunkerque - Benidorm : 34 - 24
Ivry - Valladolid : 31 - 30
© François Dasriaux
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités